Pour la suppression des IUFM.

Les réformes gouvernementales se succèdent à un rythme effréné. Au fil du temps, la perspicacité  guidant la plume du législateur le dispute à l’audace et à l’avant-gardisme. C’est avec des larmes de joie et le regard ébaubi que les citoyens assistent à cette modernisation bienfaitrice.

Dernière réforme en date dans l’éducation : la suppression des IUFM (i.e. les Instituts Universitaires de Formation des Maîtres). Ce sont ces bâtiments austères, aux façades tapissées d’ennui, dans lesquels des milliers de jeunes professeurs allaient languir deux journées par semaine pendant leur année de stage.

Décriés depuis de nombreuses années, accusés de ne pas préparer les enseignants à la difficulté du métier, le gouvernement a décidé de prendre des mesures radicales : leur suppression pure et simple. « Votre enfant est morveux, dis le proverbe russe, qu’à cela ne tienne, arrachez lui le nez ! »

L’année prochaine, nos futurs collègues, fraîchement nominés à l’issue du concours, auront donc la joie de faire leurs armes sur le terrain : 18 heures par semaine devant les élèves avec l’intégralité des cours à préparer. Comment n’y avons-nous pas pensé plus tôt ? La formation coûte cher ? Un stagiaire est improductif ? Supprimons simplement la formation.

Cette idée de génie est en train de faire école dans les autres ministères. Toujours dans un soucis d’économie, Roselyne Bachelot parle de supprimer les fac de médecine. Après une formation théorique, nos futurs chirurgiens pourraient apprendre les bases de la pratique directement sur les malades. La formation des militaires pourrait également être accélérée. La jeune recrue envoyée en Afghanistan aura toujours le temps d’apprendre à ouvrir un parachute ou monter une arme quand il sera dans l’avion pour Kaboul. (En espérant que le pilote d’avion n’aura pas de problème de navigation après son apprentissage sur Flight Simulator.) 😉

Publicités

~ par L'éphémère du crépuscule sur mercredi 19 mai 2010.

4 Réponses to “Pour la suppression des IUFM.”

  1. Très bien vu…

  2. Tellement vrai, Microsoft nous fera un logiciel pour tout ça.

  3. « Votre enfant est morveux arrachez-lui le nez! » La capitaliste que je suis dirait plutôt: « votre enfant est morveux, courrez vite chez Walmart acheter des kleenex! ». Salut Grand feignant de khan mais, mine de rien, toujours aussi mélancolique!

  4. Salut Ritadaphné,
    Je me suis inspiré d’un proverbe que ma mère répète souvent : « Mieux vaut laisser son enfant morveux que de lui arracher le nez. » Quand on connait l’efficacité de la police russe dans les prises d’otages, j’ai supposé que le proverbe était inversé. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :