Le Berrichon Masqué fauché par la grippe !

La semaine dernière, j’ai essayé de défendre le Berrichon masqué en face de nos élèves. Je me sentais d’humeur magnanime et nous étions à une semaine du Téléthon… Allez ! Mes collègues d’EPS s’occupent des petits myopathes, je vais faire un effort, je vais m’occuper d’un petit Berrichon. Et là : le trou noir. J’ai eu beau tourner le problème dans tous les sens, je n’ai rien trouvé de vraiment gentil à dire. À la réflexion, quelques jours plus tard, j’ai trouvé quelque chose : Le Berrichon Masqué n’est pas très fort, il n’est pas très intelligent et son style vestimentaire est assez contestable, par contre il est  résistant. Il faut reconnaître qu’il n’est jamais malade. C’est à ça qu’on reconnaît la mauvaise herbe. Or, qu’ai-je appris hier soir, le Berrichon Masqué vient d’attraper la grippe (malgré son traitement préventif de suppositoires au tamiflux). Pas n’importe quelle grippe ! La grippe, celle qui fait la Une des journaux.

Depuis hier soir, je suis très inquiet. 😳 Je l’imagine avançant dans la lumière blanche, habillé d’une tunique immaculée et coiffé d’une couronne de ciboulette. Les portes dorées d’une brasserie alsacienne s’ouvrent devant lui et la voix de Didier Super résonne doucement en fond sonore. Non ! Berrichon ! Reste parmi nous ! Ne suis pas la lumière blanche ! Pour apaiser mon angoisse, j’ai décidé d’aller le voir (avec le secret espoir de chopper moi aussi la grippe et d’avoir une semaine de vacances.) Là, j’ai vu un homme détruit par la maladie, les joues creusées, les yeux vitreux et le poil terne. J’ai bien reconnu son petit manteau en peau de mouton, qui lui était désormais trop grand tant il avait perdu du poids… Non, mes amis, c’est moche la grippe, je ne souhaite à personne de l’attraper. Voyez plutôt la tête qu’il avait hier soir… Je l’ai à peine reconnu…

Le Berrichon Masqué durement éprouvé par la grippe. Il faudra plus d'une semaine pour qu'il retrouve un peu du poil de la bête.

Publicités

~ par L'éphémère du crépuscule sur jeudi 3 décembre 2009.

3 Réponses to “Le Berrichon Masqué fauché par la grippe !”

  1. Ce sont les meilleurs qui partent les premiers…

  2. @ Metreya
    alors que penser des éjaculateurs précoces…

    @ Gypaëte Barbu
    Espèce de charognard, va !
    Je n’ai pas vu d’auberge alsacienne au bout du tunnel mais toi en tutu rose me tendant un Saint Nectaire. J’ai alors compris que j’étais en Enfer, j’ai sursauté et dans un dernier élan me voilà revenu parmi vous. En fait même la mort ne veut pas de moi…

  3. La mélancolie et l’absurde vont souvent de paire.

    L’ironie rend la vie acceptable
    dans un mond’ qui marche sur la tête.
    C’est une liqueur inestimable
    pour résister et faire la fête.
    Quant à elle, la mélancolie
    faute de pouvoir éprouver autr’chose
    elle nous rapelle qu’on est en vie
    même quand autour plus rien n’est rose.

    ça fait qq temps que je passes à l’occasion sur ton blog. Je souaiterais te linker das le mien. Si tu veux y faire queques visites avant de me donner ta réponse, car j’ai l’impression (peut-être fausse) que sur ton blog il n’y a que des gents que tu connais aussi dans le réèl. Je comprendrais dans ce cas que tu sois un peu réticent à y laisser entrer des inconnues.
    a+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :