De l’influence et des médias et de la philosophie dans la vie quotidienne. Les dimanches de la philosophie. Séance 47.

Le bourgeon d’un saule tombé dans une rivière suit le courant et sombre bien souvent avant d’avoir atteint l’océan. L’homme est comparable à ce bourgeon. Nous sommes tous ballotés et emportés par la vie quotidienne.

Peut-on en déduire que l’humanité vie sans philosophie et surnage sans chercher à deviner les méandres ? Je répondrais par la négative à cette question. Nous avons tous une philosophie plus ou moins élaborée et conceptualisée. On peut se dire hédoniste, épicurien ou simplement plonger avec délice dans la société de consommation.

Le capitalisme est, par définition, un système de pensée, une sorte de philosophie. Elle repose sur l’accroissement du confort personnel par l’accumulation de richesses, obtenues par le travail ou le capital. Le mérite apporte l’argent, qui permet la consommation et le confort. Je ne critique pas la société de consommation par principe car je baigne en elle et j’en profite. Notre philosophie conditionnera notre positionnement par rapport à la société de consommation. Commerce équitable ? Bio ? Ethnique ? Quel est notre rapport à la mode ? Végétarien ou nom ? Production locale ou exotique ? Rapport à l’écologie ? Quel type de tourisme ?

Comment sommes-nous déterminés ? Nous nous positionnons selon notre éducation, notre culture,  notre environnement et surtout l’impact des médias et de la publicité. Son omniprésence conduit à paralyser toute réflexion et marginaliser toute remise en cause. Dieu merci, il existe des penseurs pour contrebalancer le discours dominant sur le mérite et la consommation. Je pense à des gens comme Steevy Boulay, BHL et Gérard Miller. Ce sont les Diogène et Aristippe de notre époque. Tout va bien, nous sommes sauvés. 🙄

Les vidéos Vodpod ne sont plus disponibles.

more about « Herbert Desproges / Sous-titrez votre…« , posted with vodpod
Publicités

~ par L'éphémère du crépuscule sur dimanche 29 novembre 2009.

16 Réponses to “De l’influence et des médias et de la philosophie dans la vie quotidienne. Les dimanches de la philosophie. Séance 47.”

  1. ça sert à quoi qu’un bourgeon atteigne l’océan ?

  2. C’est une licence poétique imbécile !

    Cela dit, les graines de palétuviers ne doivent-elles pas atteindre l’océan pour coloniser de nouveaux endroits sur la côte 🙄 J’aurais du prendre un palétuvier à la place d’un saule…

  3. m’enfin les poètes, même ceux qui ont une licence, ben c’est des buses :
    -le bourgeon, ça n’a rien à voir avec une graine
    -et les saules c’est pas halophiles comme plantes

    f’rait mieux de passer une licence de botanique (sa race)

  4. Maintenant que j’y pense… cette image du bourgeon n’était pas bien choisie. 🙄 J’aurais du prendre un « gland » qui, par ailleurs, correspondrait mieux à la nature humaine… 😉

  5. @Berrichon masqué : je voulais savoir si le Grand Khan était bien venu avec son sari vert en classe ? Je demande ça parce que lorsque nous sommes entrés dans une boutique de saris du quartier indien et que je lui ai dit que les saris pouvaient être également portés par les hommes, il a eu l’air intéressé et passablement excité ! Sans doute imaginait-il déjà la douceur de la soie sur sa peau veloutée. Ce n’est qu’en voyant mon air hilare qu’il a compris la méprise et qu’il s’est tourné vers les ensembles masculins. Mais je le soupçonne, tout seul qu’il était, d’être retourné à la boutique avant de prendre le train et de s’être acheté le sari de soie verte qui lui faisait envie. Amitiés…

  6. Non, il n’est pas venu en sari. Il était habillé comme tous les jours : un ensemble sobre et distingué, parfaitement adapté à son maintien altier. Le pli du tissu soulignait à merveille sa musculature de fauve et une classe naturelle qui fait ici l’admiration de tous, hommes et femmes, moi inclus.

    Cordialement, Ô grande Pythie.

  7. oh le fumier !
    il a écrit cet éloge en empruntant mon nom !

    oh ! Grande Pitié !

  8. Pas du tout 😳 Tu n’assumes pas ton admiration pour mon génie vestimentaire. 😉 Du coup, tu as des crises de schizophrénie, comme Gollum. 😆

  9. j’admets, je suis une crevure. Je ne sais pas ce qui m’arrive parfois je me prends pour le Berrichon masqué. J’aimerais tant lui ressembler…

    Toutes mes excuses aux lecteurs de ce blog

  10. 😆 Imposteur ! Il n’y a pas de majuscule au début de la phrase ! 😉 Cela ne peut pas être moi ! Par ailleurs, il n’y a pas l’avatar et je ne mets pas de majuscule à « Loup »… Par contre, je suis effectivement une crevure. 😳

  11. Je suis pathétique…

  12. oui… moi aussi

  13. Je finis par me perdre avec tous ces vrais et faux commentaires… Le commentaire un peu au dessus est évidemment un faux (sans avatar) mais le deuxième est sans doute un faux également… Comme ce n’est pas moi qui l’ai écrit… Quelqu’un d’autre doit signer sous l’épithète « Berrichon Masqué »… Par Bénélos ! Comme si ce n’était pas suffisant d’en avoir un… 😆

  14. hihihihihihihi

  15. Je me demande si c’est vraiment efficace ce virus de la grippe H1N1. Je vais rapporter ma poupée vaudoue chez le marchand, tu n’as pas l’air d’être cloué au lit ! 😉

  16. Enfoiré !
    Tu brouilles bien les pistes…

    Quant au H1N1, si c’est bien lui, ben ya pas de quoi en faire tout un plat : grippe banale si ce n’est une montée en fièvre comme jamais vue. Mais ça se calme à coup de Doliprane. J’arrive à ramper jusqu’à l’ordi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :