Vivons heureux en attendant la mort. Les dimanches (en retard) de la philosophie. Séance 41.

À moins d’être croyant, ce qu’à Dieu ne plaise, il est bien évident que notre existence entière n’a aucun but. C’est le néant qui nous attend et la civilisation humaine suivra un jour ou l’autre ce destin.

Est-ce une raison pour déprimer et fuir le bonheur comme l’écrivait Stig Dagerman ? Certainement pas ! Au poète suédois, nous pourrions opposer les textes du grand poète de Douai, j’ai nommé : Didier Super !

Vodpod videos no longer available.

more about « Vivons heureux en attendant la mort. « , posted with vodpod
Publicités

~ par L'éphémère du crépuscule sur lundi 30 mars 2009.

Une Réponse to “Vivons heureux en attendant la mort. Les dimanches (en retard) de la philosophie. Séance 41.”

  1. Merde, il me semble que j’avais promis de revenir commenter un dimanche de la philosophie de manière plus constructive il y a quelques semaines. Le souci c’est que je suis jamais motivée pour philosopher au moment où je passe ici… C’est bien triste tout ça…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :