Les grandes traditions auvergnates : le nouvel an akkadien !

La culture auvergnate est connue dans le monde entier où elle suscite, généralement à juste titre, les moqueries et l’hilarité. Qu’il s’agisse de la potée, des fromages faisandés, des vins qui piquent, des défaites de l’ASM ou de l’alcoolisme généralisé (certains nous comparent même aux Bretons !!), il n’est pas facile tous les jours d’être Auvergnat. Pourtant, la région peut aussi avoir quelques attraits. Par exemple, l’Auvergne bénéficie de jours fériés supplémentaires comme en Alsace. Le 10 juin est travaillé partout en France, sauf en Auvergne, où nous célébrons la fête nationale du Portugal (on élit d’ailleurs chaque année une Miss Portugal Auvergne à Clermont-Ferrand (Authentique). L’Auvergne célèbre également chaque année le nouvel an akkadien. C’est une tradition assez ancienne, qui remonte au temps d’avant le mildiou. En patois auvergnat on l’appelle la fête de l’Akîtu (le « u » se prononce « ou ») mais certains affirment qu’elle serait originaire du pays de Sumer au troisième millénaire avant J.C.. Peu importe, c’est surtout une occasion de faire la fête. Les célébrations de l’Akîtu se déroulent traditionnellement les quinze jours qui suivent l’équinoxe de printemps. Cette fête marque le retour des beaux jours et le renouvellement de la végétation. Depuis les origines de Clermont-Ferrand, elle est en outre une occasion de célébrer le lien étroit entre la famille Michelin et la municipalité. Le jour de l’équinoxe de printemps, l’héritier de la famille Michelin se rendait au temple de l’Akîtu, en dehors de la ville, où il recevait les hommages de l’évêque et du maire de Clermont. Pendant ce temps, les employés municipaux nettoyaient le Stade Marcel Michelin après quoi chacun retournait chez soi.

La fête de l’Akîtu ne s’est jamais interrompue en plus de 2000 ans d’histoire, à l’exception des années sombre de la présidence (régionale) de Valérie Giscard d’Estaing (1986-2004) où les cérémonies de la nouvelle année se ont été déplacées à Vulcania.

Célébrons donc le nouvel an akkadien cette année dans la joie et la bonne humeur. Que la végétation se renouvelle et que vive le stade Marcel Michelin ! (Avec le réchauffement climatique, le renouvellement de la végétation est de plus en plus marrant… On va bientôt avoir des palmiers comme en Mésopotamie 😉

Valérie Giscard d'Estaing et un élu du conseil municipal.

Valérie Giscard d'Estaing et un élu du conseil régional.

Publicités

~ par L'éphémère du crépuscule sur jeudi 19 mars 2009.

2 Réponses to “Les grandes traditions auvergnates : le nouvel an akkadien !”

  1. Je savais bien que le guide Michelin nous vient de France, mais j’ignorais que le nouvel an Acadien se fête en Auvergne!

  2. les auvergnat vont même bientôt se doter de l’arme nucléaire
    ziou !
    directos du charbon à l’atome

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :