Suite de la Saint-Valentin. Devons-nous suivre les fêtes imposées ? Les dimanches de la philosophie. Séance 35.

La plupart des fêtes qui émaillent notre vie sont imposées par la tradition et les coutumes. Il faut fêter les anniversaires, les enterrements de vie de garçon, les mariages, Pâques, Noël, la fête des mères, des pères, la Saint-Valentin… Pendant les fêtes, la coutume nous impose la musique, parfois les plats : du gigot, des crêpes, de la dinde, des œufs au chocolat, du champagne. L’Église a toujours utilisé ces fêtes pour encadrer la vie de ses ouailles et marquer les grandes étapes du calendrier. D’autres ont été montées de toute pièces par les colporteurs, les chocolatiers ou les fleuristes.

On peut se poser de légitimes questions sur le bienfondé de ces fêtes collectives, rigides et artificielles. Pourquoi continuons nous de suivre bêtement ce calendrier des réjouissances imposées ? » Pourquoi devons-nous êtres joyeux et nous gaver de petits fours quand on nous le dit ? Faut-il être aliéné pour être à ce point obéissant ? Prenons la Saint-Valentin. Faut-il réellement attendre le 14 février pour être gentil avec sa compagne ou son compagnon ? Faut-il attendre le signal du départ pour acheter un bouquet de fleur acheté chez un grossiste avant d’aller faire un repas aux chandelles caricatural. Quand j’ai envie de faire la fête et passer du bon temps avec des amis, je n’attends pas les grandes fêtes du calendrier. À la rigueur, si vous voulez absolument fêter quelque chose, vous pouvez aller sur la liste des fêtes nationales et trouver la fête la plus proche. Aujourd’hui, il y avait la fête nationale du coup d’état  de 1977, sinon, le 16 il y a la fête nationale de Lituanie et la Gambie le 18.

Vodpod videos no longer available.

more about « BombayTV ::: Sous-titrez votre films …« , posted with vodpod

Allez, dernier cadeau de la Saint-Valentin, de plus en plus romantique…

Observez ce regard glauque à force dabus éthylique les veilles de fête.

Observez ce regard glauque à force d'abus éthyliques.

Publicités

~ par L'éphémère du crépuscule sur dimanche 15 février 2009.

3 Réponses to “Suite de la Saint-Valentin. Devons-nous suivre les fêtes imposées ? Les dimanches de la philosophie. Séance 35.”

  1. Preum’s ! (Ouais, j’ai décidé d’instaurer le jeu du Preum’s sur ce blog ^^)
    Bon alors primo : je suis entièrement d’accord.
    Secundo : figurez-vous que j’ai une amie qui a inventé une fête appelée Sehttier qui a lieu le 17 février. C’est une fête qui n’a aucune origine, mais un plat traditionnel délicieux : le gant aux pommes. Et pour en savoir plus sur cette fête merveilleuse, je vous invite à cliquer là : http://sans-guillemets.skyrock.com/1548138400-Notre-fete-de-famille-Sehttier.html
    Et secundo bis (oui, j’aurais pu faire un tertio, mais non) : figurez-vous (bis) que j’ai découvert hier ce groupe sur facebook : http://www.facebook.com/home.php?ref=home#/group.php?gid=9832096963&ref=ts. Imaginez donc ma surprise !
    Et comme j’ai envie de conclure ce commentaire en hommage à quelqu’un, je dirai : « Il fait si froid dehors, que même en mettant un bonnet, on a froid aux mains. »

  2. Grand Khan, tu as une drôle de tête dans le film : un peu boudiné…

  3. C’est normal, je venais d’écouter une chanson de Mireille Mathieu, cela me fait toujours pleurer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :