Les formidables aventures du Khan.

Des forêts de Laponie aux berges du lac Balaton, en passant par les landes bretonnes, il n’est pas une contrée d’Europe que le Khan n’ai foulé du pied comme un conquérant blasé. Il mangea du paprika au petit-déjeuner, des nouilles à la chantilly, du hareng aromatisé au jus de framboise et du fromage danois qui fait « scouic-scouic ». Pourtant, il existe des territoires hors du temps où le grand Khan peut être déstabilisé, par exemple la Touraine…

Vous allez vous demander, qu’est ce qui peut pousser un explorateur, intrépide, certes, mais prudent et censé à se rendre dans des pays aussi reculés… Et bien, il se trouve que le Khan possède des ancêtres en Touraine à l’instar de l’Éthiopie et de l’Afrique de l’est où sont nés les Homo erectus.

Le grand Khan alla donc sonner chez son oncle (celui des batailles de pistache et des chansons rigolotes). Avant même les salutations, son oncle avait lâché le chien. La bête se jeta sur le grand Khan, la gueule béante, hérissée de crocs coupants comme des lames de rasoir.

Attaque-albane

Le temps que le Khan se débarrasse du chien à grands coups de pieds dans le museau, son oncle avait lâché les lézards de combat !!! Le plus féroce des deux s’attaquait à la trachée artère tandis que son comparse attaquait le tendon d’Achille.

Attaque-lezards

Par bonheur, l’oncle bizarre rappela à temps les lézards et salua comme il se doit son prestigieux neveu. Le grand Khan eut à peine le temps de panser ses plaies avant la grande cérémonie du réveillon. Il était méfiant avant d’aller chez sa cousine. Et il avait raison…

Lapin-pas-cuit2

Le repas fut une vraie catastrophe… Le lapin n’était pas assez cuit. Pire encore, le Khan passa une partie de la soirée à lui courir après. Légitimement harassé, il alla se délasser sur sa couche en attendant le cou de girafe farci… Hélas, après les attaques de chien et de lézards, il fut attaqué par ses petits cousins…

Bagarre-zozos2

Le Khan dut user de sa force herculéenne pour maîtriser les deux sauvageons. Heureusement, il pu sceller les deux petits cousins dans la cage du lapin désormais vacante…

Fin.

Publicités

~ par L'éphémère du crépuscule sur samedi 3 janvier 2009.

4 Réponses to “Les formidables aventures du Khan.”

  1. Quelle aventure que les fêtes de fin d’année en famille!!!

  2. On remarquera que le grand Khan fait fort attention à son allure puisqu’il change au moins une fois de tenue dans la journée : tout de noir d’abord puis des rayures chamarrées… et surtout qu’il se ballade sur le dallage froid de son oncle avec ce qu’on peut appeler dans le Midi de la France des claquettes qui sont… ma foi… du meilleure goût ! Bonne Année 🙂

  3. En réalité, ces photos ont été prises sur trois jours, ce qui explique pour les fins limiers que je porte des chaussettes différentes sur les deux premières photos. Quand aux claquettes, elles ont été dessinées de la main même du couturier Ted Lapidus. depuis la mort de ce dernier, elles ont pris une valeur incroyable, malgré l’empreinte des mâchoires acérées du chien. 🙂 Bonne année à toi.

  4. Il y aurait une enquête sociologique intéressante à faire, car j’ai la grosse impression que nous avons TOUS un « tonton farceur » dans la famille…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :