L’empathie et la crise financière. Les dimanches de la philosophie. Séance 20.

Beaucoup de pauvres ne montrent qu’une empathie limitée pour les courtiers ruinés par la crise. À l’inverse, les courtiers ont toujours eu une grande sollicitude pour les pauvres, sinon, ils n’auraient jamais spéculé sur les cours du blé. Peut-on vraiment assister à la crise sans réagir ? Quelle sorte de monstre faut-il être pour assister à la détresse d’un banquier sans éprouver la moindre compassion ?

Vodpod videos no longer available.

more about « L’empathie et la crise financière. Le…« , posted with vodpod
Publicités

~ par L'éphémère du crépuscule sur dimanche 2 novembre 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :