Le féminisme et la vaisselle. Les dimanches de la philosophie. Séance 17

Depuis la préhistoire, les sociétés humaines reposent sur un partage du travail en fonction du sexe. Au néolithique, les hommes s’occupaient de la chasse, de la mécanique et regardaient le foot, pendant que les femmes s’occupaient de la préparation des aliments, du tannage des peaux et faisaient les boutiques. Avec la révolution industrielle et le recours à la force mécanique, cette répartition des tâches est devenue moins pertinente. Pourtant, dans de nombreuses familles, les choses n’ont pas évolué de façon évidente. Certains avancent des arguments religieux ou physiologique pour expliquer ce partage des tâches.

Voyons donc un échange philosophique à l’intérieur d’un couple dans lequel vous constaterez l’évidente mauvaise fois de nos chères compagnes.

Vodpod videos no longer available.

more about « Le féminisme et la vaisselle. Les dim…« , posted with vodpod
Publicités

~ par L'éphémère du crépuscule sur dimanche 5 octobre 2008.

3 Réponses to “Le féminisme et la vaisselle. Les dimanches de la philosophie. Séance 17”

  1. L’étalon n’est qu’un fort heureux géniteur… et Dieu créa la femme pour qu’elle s’occupe de tout.

  2. Heureusement le génie humain a inventé les cuisines équipées…

  3. Merci,

    en parlant d’absurde, une réflexion sur quelques autres contradictions..

    http://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/01/17/reponse-dun-homme-au-feminisme-lache/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :