Apocalyptica. La dissonance finlandaise.

Avant de m’installer dans le Berry, je vivais en demi-sauvage dans les forêts d’Auvergne. Je courrais dans les orties à demi-nu, le corps enduit de boue, le visage griffé par les ronces. Je mangeais avec les mains des poulpes crus et des oignons que je déterrais dans les sous-bois ; je dormais à la belle étoile et je jouais de la flute avec des os d’animaux. Hélas, au fil des années, les poulpes se sont raréfiés dans les rivières et les oignons ont disparu des sous-bois. Ma seule chance de manger était de passer les concours de l’éducation nationale.

Mon entrée dans le sérail fut le début d’une nouvelle existence sociale. Je reniais la culture des marges pour m’imprégner de la culture bourgeoise dominante : la culture légitime, noble, académique, scolaire dédiée aux humanités gréco-latines, à l’Iliade, l’Odyssée, les grands auteurs du XVIIIe siècle, l’histoire du Saint-Empire, la musique classique… Par la grâce de Dieu, le Rap et le Heavy Metal n’ont pas droit de cité aux oraux du bac !

Il existe cependant des gens qui font exploser les cases dans lesquelles nous enferment nos préjugés socioculturels. Les sociologues appellent cela les comportements dissonants. Les musiciens du groupe Apocalyptica en font partie. Apocalyptica est un groupe de Metal Classique finlandais composé de quatre violoncellistes et un batteur. Les quatre fondateurs du groupe d’origine sont tous des musiciens classiques diplômés de la prestigieuse académie Sibelius d’Helsinki. Décidés d’explorer de nouveaux horizons, en 1993, ils ont décidé de fonder un groupe de Metal avec un quatuor de Violoncelle, ce qui a donné un résultat intéressant.

Pour ceux qui voudraient en lire davantage sur les rapports entre culture dominante et comportements dissonants, il y a un bel article de Bernard Lahire en suivant ce lien : Distinction culturelle et lutte de soi contre soi : « Détester la part du populaire en soi. »

Publicités

~ par L'éphémère du crépuscule sur jeudi 17 juillet 2008.

5 Réponses to “Apocalyptica. La dissonance finlandaise.”

  1. Alors là je dis génial !! Je suis fan de hard rock et violoncelliste, je ne peux qu’apprécier la délicate coïncidence entre les deux ! Et que dire du nouveau look, le violoncelliste chevelu : je pense que cela va faire des émules dans les Conservatoires 🙂 Mais surtout, l’allégorie de la grotte platonicienne est bien vu!

  2. Purée… l’allégorie…
    j’l’avais pas vue v’nir cell’-là…

  3. Je n’avais pas vu la référence non plus… quand je vois des Finlandais, je pense toujours aux tapis de myrtille de Laponie. Je ne parviens pas à imaginer que des gens aussi frustres imaginent des références aussi subtiles.

  4. Ahh les gars… vous me décevez grave !

  5. un bon groupe!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :