Desproges fait l’éloge funèbre de Guy Bedos.

Et qui fera mon éloge funèbre à moi quand je ne serais plus ? Puis-je décemment confier cela au Berrichon Masqué ? Il en profiterait pour déballer toutes les conneries que j’ai fait…

Ah, Desproges me manque… Non, je ne confierai pas non plus cet éloge à Jean-Marie Bigard…

Publicités

~ par L'éphémère du crépuscule sur vendredi 27 juin 2008.

4 Réponses to “Desproges fait l’éloge funèbre de Guy Bedos.”

  1. Ton éloge funèbre?… Déjà…?
    Non… non… non… Surtout pas au Machin Chouette Masqué !

  2. ça sent le sapin!
    je me disais bien que ta mine déconfite de ces derniers temps était annonciatrice de quelques troubles de la santé (l’alcool et les drogues que tu prends pour faire face aux petits 6e auront fini par te jouer des tours).
    Quant à ton éloge (peut-on t’en faire ?) funèbre, sache que je ne vais jamais aux enterrements… je ne ferai donc que mon propre éloge funèbre.

    Rita, fais gaffe au  » machin chouette » 😉

  3. Je suis en bonne santé, mais sait-on jamais… regardez Robespierre, il était lui aussi en parfaite santé et il n’a même pas eu le temps de trouver une épitaphe rigolote.

  4. Bonne santé, bonne santé… c’est vite dit.
    Toutes les personnes en bonne santé sont des malades qui s’ignorent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :