Sport et politique.

En regardant le parcours mouvementé de la flamme olympique dans les rues de Paris, j’ai été interpelée par la remarque d’une innocente chinoise qui regardait la manifestation : « Les défenseurs du Tibet confondent le sport et la politique. »

Quelle phrase est à la fois plus banale et plus dénuée de sagacité ? Depuis la création du sport, ce dernier est indissolublement lié à la politique. Dans l’antiquité grecque, la cité qui parvenait à se mettre en valeur pouvait édifier les cités voisines en exhibant sa force et sa puissance. La compétition féroce que se livrent les grandes puissances mondiales pour la suprématie sportive est lié à des enjeux de puissance et d’image. La force doit être mise en scène. Les Occidentaux comme les pays communistes l’avaient très bien compris pendant la guerre froide. Suivant cet objectif politique, tous les moyens sont bons, à commencer par la triche et le dopage pratiqué encore de façon massive même si on ferme les yeux avec hypocrisie.

À Berlin en 1936, Moscou en 1980, Los Angeles en 1984, quel(le) imbécil(e), pardon « innocent » oserait prétendre que le sport et la politique sont deux choses différentes ? Il en sera de même pour Pékin. Le régime compte profiter de l’occasion pour étaler sa puissance sur la scène internationale. Ce qui est de bonne guerre en soit. Je comprends la démarche du parti. Par contre, les décisions du C.I.O. sont marquées du sceau de la bêtise et de la cupidité. Pensaient-ils à Berlin en 1936 que l’idéal olympique allait adoucir les lois de Nuremberg ? Que la fraternité entre les peuples allait faire fondre le petit cœur froid des dignitaires nazis ? Pensaient-ils en 1980 que les Soviétiques allaient libérer les prisonniers politiques pour chanter la joie de vivre avec les athlètes américains ?

Pour les manifestations du jour à Paris, je comprends la médiatisation du parcours de la flamme olympique par les défenseurs des droits de l’homme. Par contre, la violence de certains manifestants ne peut que porter du tort à la cause qu’ils défendent. Cela dit, en matière de violence, je décerne une mention spéciale aux policiers français qui ont tout fait pour impressionner le service d’ordre chinois de la flamme olympique. Mention très bien au CRS qui a éclaté la tête d’un journaliste de France 2, lequel ayant annoncé clairement sa qualité de journaliste. Le CRS lui a répondu :  » On s’en fout !  » avant de le savater. Le journaliste a perdu connaissance avant d’être hospitalisé. Ce gars là mérite sans aucun doute un voyage à Pékin. Le parti communiste chinois sait récompenser les policiers comme lui qui savent s’occuper des journalistes avec pragmatisme. Si nous sommes effectivement mal placés pour donner des leçons sur les droits de l’homme, on peut toujours apprendre au chinois à later les journalistes. À bien y réfléchir, je les trouve un peu mous.

Publicités

~ par L'éphémère du crépuscule sur lundi 7 avril 2008.

15 Réponses to “Sport et politique.”

  1. […] Blog de la mélancolie et de l’absurde. wrote an interesting post today on Sport et politique.Here’s a quick excerpt#160;”Les défenseurs du Tibet confondent le sport et la politique…. […]

  2. je parie que le vent va tourner… mmm ça l’est déjà en GB et Allemagne. attention, derrière ces agitations, la Chine est en train de racheter une partie d’actions de Total.

  3. deux anecdotes rigolotes :
    -C’est Goebbels qui a eu l’idée du parcours de la flamme olympique (en 36) et sa spécialité c’était la propagande (cette idée a été conservée, c’est qu’elle était bonne, non ?)
    -les policiers français forment les policiers chinois (mais apparemment la France a suspendu cette collaboration et ne maintient que le module « négociation », les modules plus violents sont « out » depuis les « incidents » tibétains)

  4. La police française a une solide expérience pour former et équiper les polices anti-émeutes des dictatures, de l’Argentine au Togo. C’est embêtant d’avoir perdu le marché chinois, car c’est un marché d’avenir.
    Enfin, après les images d’hier, je pense que les affaires vont reprendre. La contribution de la France éternelle aux « droits de l’homme… » (de recevoir des coups de matraque dans la gueule)

  5. Les étudiants chinois qui sont allés soutenir le feu ont aussi bp appris sur les manifestations sous régime démocratique! comme notre Pol Pot, au retour, on va faire la révolution à la maison!

  6. pour les amateurs de la paix

  7. point de vue d’un sinologue: Jacques van Minden

    LA MASCARADE SUR LE TIBET

    Combien de temps encore les médias vont continuer cette désinformation rituelle et périodique ?

    Qui connaît réellement l’histoire de cette « province chinoise » ?

    Les professionnels de la Chine, dont je pense faire partie, puisque mon premier voyage remonte à 1956, et reconnu comme tel par Alain Peyrefitte comme « … précurseur des relations franco-chinoises » en avons assez de la démolition systématique actuelle envers la Chine.

    Ce n’est pas la jalousie envers le succès commercial, industriel et financier de ce pays, mais la recherche par tous moyens d’essayer de déstabiliser la Chine, et causer ainsi des troubles dont personne aujourd’hui n’est capable d’estimer les dégâts à l’échelle de la planète si cette agression devait continuer.

    Quel beau prétexte que les Jeux Olympiques de Pékin pour attirer l’attention sur les « horreurs commises sur le peuple tibétain » Le monde politique s’en émeut à tel point que l’on parle de boycotter les jeux, ou tout au moins la cérémonie d’ouverture.

    A la demande de mes amis sinologues, je me fais donc leur porte parole pour informer nos dirigeants sur la situation réelle du Tibet, puisque apparemment personne n’en parle faute d’y être allé et bien entendu d’en connaître la chronologie historique.

    Qui sait aujourd’hui qu’en l’an 1421, la plus haute autorité religieuse tibétaine a rencontré à Wuwei, dans la province du Gansu, le petit-fils de Gengis Khan, Kubilai Kahn ?

    Un accord a été signé et les tibétains et les mongols ont dirigé la Chine pendant plus d’un siècle. J’ai assisté sur place au superbe spectacle annuel commémorant l’évènement, avec photos à l’appui.

    Qui oserait prétendre que le Tibet n’est pas partie intégrante de la Chine ???

    Sur le plan religieux, le Dalaï Lama régnait en maître absolu avec un système d’exploitation féodal basé sur la propriété des domaines seigneuriaux.

    Les propriétaires étaient des nobles, des fonctionnaires, les monastères et leurs représentants, soit 5% de la population, exploitant les 95% de la population en servage.

    Les moines étaient de grands propriétaires terriens. Parmi les plus grands monastères il fallait noter celui de Zhebang, ainsi que ceux de Sera et de Gangan, tous situés à Lhassa et possédant 321 manoirs, un millier d’hectares de terres cultivables, 26 pâturages, une centaine de milliers de bestiaux, et 40.000 serfs.

    Au début de la dynastie Qing, la décomposition des propriétaires terriens était de l’ordre de 30% aux nobles, 40% aux monastères et lamas de haut rang, 30% aux autorités régionales.

    Les fonctionnaires du gouvernement, possédaient terres, pâturages et manoirs.

    Une grande partie de ces biens servaient à entretenir le Dalaï Lama.

    Une petite partie des terres seulement était distribuée aux serfs qui les cultivaient et payaient ensuite des redevances aux fonctionnaires, devenus des aristocrates anoblis, ainsi qu’aux membres des familles du Dalaï Lama et des Baingen Lamas.

    Il y eut jusqu’à 400 familles nobles à cette époque.

    Qui sait aujourd’hui qu’en 1955 et 1956 une équipe de chercheurs anglo-américains avaient découvert dans le massif tibétain de l’Himalaya, un gisement d’uranium phénoménal ??

    En 1959, lorsque ces « étrangers » ont voulu l’exploiter, MAO Zedong a immédiatement réagi en envoyant l’armée. Il est vrai que dès qu’une troupe reçoit des ordres précis, il y a des dommages collatéraux graves

    Oui il y a eu des monastères détruits, des moines abattus, et comme partout dans le monde, des abus répréhensibles sont commis lorsque la soldatesque arrive.

    Le Dalaï Lama s’enfuit dès l’arrivée des troupes, emmenant avec lui sa suite, les nobles seigneurs et autres riches fonctionnaires, emportant bien entendu avec eux les richesses accumulées.

    Il n’est pas de ma compétence de porter un jugement sur l’une ou l’autre des parties, mais simplement de constater des faits historiques indéniables.

    Cinquante ans ont passé, MAO Zedong est mort, deux Présidents chinois se sont succédés avec JIANG Zemin et HU Jintao.

    Les temps ont changé, le gouvernement chinois a réussi l’exploit de remettre la Chine en ordre de marche, grâce à l’ouverture de DENG Xiaoping, d’entrer à l’OMC, de figurer au rang des grandes nations.

    Tout n’est pas parfait car des inégalités persistent dans ce que l’on appelle la « Chine profonde », mais j’ai toujours appris que l’on ne devait pas tirer sur une ambulance et ce n’est pas rien de gérer une population de plus de 1.3 milliard de personnes dont 800 millions de paysans.

    Qui pousse les « exilés » tibétains régulièrement de par le monde à intervalles réguliers à manifester contre la Chine. ? Qui a intérêt ??

    Je suis persuadé que ce ne sont pas le peu d’exilés tibétains éparpillés de par le monde, et qui sont pour moi des chinois à part entière, au même titre que les 55 autres minorités ethniques chinoises.

    Il y a des intérêts financiers extérieurs à la Chine et il existe quelques suppositions. Le rapport du taux de change entre le Yuan chinois et le dollar américain n’en serait-il pas une pour faire plier la Chine ?

    Je me souviens qu’il y a quelques années lors d’un dîner débat que j’avais organisé au Sénat en présence de Monsieur l’Ambassadeur de Chine, j’avais eu vent d’une manifestation du même type et grâce à l’intervention des CRS envoyés à temps par le Ministre de l’Intérieur de l’époque, Monsieur Nicolas Sarkozy, il n’y a pas eu d’incident grave. Simplement quelques personnes venues en taxi pour déployer des drapeaux tibétains rue de Vaugirard.

    Je trouve ignoble que les mêmes individus saisissent l’occasion des Jeux Olympiques pour lancer cette opération contre la Chine et faire ressurgir la haine.

    Je reviens personnellement de Chine. Il est prouvé maintenant que ce n’est ni la police ni l’armée qui ont attaqué à Lhassa mais bien au contraire des émeutiers professionnels qui ont agressé des civils chinois. Des témoins et des films le prouvent.

    Le plus grave reste le relais médiatique mondial. Ceci est lourd de conséquence.

    Pourquoi le Dalaï Lama qui est invité depuis des années à se rendre à Pékin, avec toutes les garanties de sécurité à l’encontre de sa personne ne répond pas à cette invitation ?

    Alors qu’il vient de déclarer qu’il était contre le boycott des J.O. Cet éminent chef religieux bouddhiste dont le but est la non violence, devrait montrer l’exemple en appelant de ses voeux le retour au calme et accepter une réunion avec Pékin, ou que ce soit dans le monde.

    Ce serait le meilleur moyen de régler le problème « entre chinois » Je rappelle qu’il existe 30 provinces chinoises, dont le Tibet.

    Personnellement, en ma qualité de Président du Cercle Franco-Chinois, je souhaite que la France se tienne à l’écart de cette navrante polémique et qui ne pourrait que nous être préjudiciable dans nos relations avec ce pays, et navrantes pour nos entreprises au moment ou nos parts de cet immense marché sont au plus bas.

    Jacques van Minden
    Président
    Cercle Franco-Chinois

    Fait à Paris, le 27 mars 2008

  8. Je vous conseille de suivre de plus près des émissions comme C dans l’Air… c’est que sur TF1 tout devient un mélodrame avec gentil et méchant.
    bon courage.

    je m’arrête sur les détails comme quoi les étudiants chinois à Paris se sont fait tabasser, quand les caméras pointent sur la « violence » policière, on ne voit pas que derrière la police il y a ces pauvres gosses qui ne savent pas du tout ce que c’est une manif.

  9. note:
    c’est pour contre balancer que j’ai mis tous ces commentaires, bien sûr, j’écoute (ça fait 6 ans) les opinions en France, et j’espère la même chose de votre part.

  10. il est gentil ton sinologue mais ses arguments ne me touchent pas :
    -remonter à 1421 pour justifier que le Tibet est bien chinois… c’est un procédé assez habituel mais qui ne justifie rien (et puis c’est pas le fait que le Tibet soit chinois qui me choque, ce sont les exactions qui y sont commises par une dictature.
    -la théorie du complot : les Tibétains des 4 coins de la planète sont manipulés par de mystérieux ennemis de la Chine. Chapeau ! J’aimerais bien connaître une telle organisation, discrète, secrète et si efficace. Je pense plutôt que si les Tibétains (et leurs sympathisants) se rebellent aujourd’hui ce n’est pas sans raison et pour une fois avec écho.

    Après ça, je m’en contre fout des Tibétains : c’est un peuple qui n’a même pas de pétrole (et ma voiture ne fonctionne pas encore à l’uranium)

  11. http://nodiscrimination.over-blog.com/

    ce qui est choquant, c’est le sentiment anti-chinois assez simpliste qui s’est laissée exprimer. décidément, le sport n’est pas la politique…

    discutons plutôt avec vos compatriotes…

  12. Ô Liberté, que de crimes on commet en ton nom !
    ô démocratie, ô droit de l’homme, etc…

  13. Pour le moment tout roule à San Francisco, même les super flics chinois ont disparu et sont remplacés par les gardes américains. les animatrices de NBS se moquent de la France…
    Stratégiquement la France a perdu. combien de milliards de contrats? et Sarko, de tte façon il va aller à Pékin, en tant que président de l’UE.

  14. http://www.lepoint.fr/actualites-technologie-internet/tibet-anti-cnn-com-pointe-les-erreurs-des-medias-occidentaux/1387/0/236244
    On commence à réfléchir un peu, mais trop tard.

    to: masqué
    Je suis contre tte forme de violence, moi aussi… C’est pour ça que les mésaventures de Paris m’ont révoltée. pour le reste, ne t’inquiète pas, qui blâme aime, et j’aime mon pays(pas le gouvernement).

    les US jouent un jeu subtil: la CIA a aidé l’exil de Dalai Lama du Tibet, et finance sûrement les activités du gouvernement en exil(les étudiants qui sont allés soutenir la flamme ont photographié les Mercedes des Free Tibet, tandis que les Tibétains vivent sous la dictature), mais le gouvernement US a tout l’intérêt à garder le marché et le fournisseur chinois dans une période aussi difficile. Les pauvres suiveurs européens de Bush ont tout perdu.

  15. Bouhhh, l’animatrice de NBC se moque de la France… C’est le signe irréfutable de notre défaite morale. Pourvu que Fox News ne nous critique pas également. 🙂

    Pour information, le parcours de la flamme à San Francisco a été raccourci et modifié au dernier moment pour éviter les manifestants, ce qui n’a pas empêché des soutiens du Tibet d’étendre un drapeau sur le Golden Gate.
    Cela dit, ce qui est désolant pour la Chine, c’est que cela soit des jeunes « paumés » et « désœuvrés » occidentaux qui s’occupent des droits de l’homme en Chine puisque la population chinoise est trop occupée à gagner du fric pour s’acheter des sacs Vuitton, pardon, Prada, maintenant c’est le boycott de la France. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :