L’année du rat. Déclin et ascension de la Chine dans une redéfinition du système monde.

Le 7 février 2008, les Chinois sont entrés dans l’année du Rat, suivant les rythmes du calendrier lunaire. La Chine célèbre avec confiance le début d’une nouvelle ère de prospérité.

À la fin du XVIIIe siècle, tandis que l’Europe était secouée par les révolutions et s’ébranlait au son des canons. La Chine somnolait avec indolence, sûre de ses forces. Elle constituait encore pour quelques années la première puissance mondiale, « l’Empire du milieu ». Hélas, la révolution industrielle en Europe allait faire basculer l’ordre du monde en quelques décennies. En raison d’un conflit commercial sur le commerce de l’opium, en 1839, l’Angleterre et la Chine s’engagent dans la guerre. En moins de trois ans, un corps expéditionnaire de quelques milliers d’hommes fait trembler le plus vieil empire du Monde. Cette première guerre de l’opium marque le début d’une longue série d’humiliation face aux Européens.

Aujourd’hui, la Chine a appris de ses erreurs. Elle est devenue plus humble, plus patiente, mais tout aussi sûre de sa vocation à redevenir la première puissance du monde. L’objectif est annoncé. Après une parenthèse historique de deux siècles, la Chine va reprendre son rang. Je n’ai aucun doute sur ce point. La seule question est de savoir quand ? Elle reconstruit et renforce un à un tous les outils de la puissance : économique, politique et culturelle.

L’Empire américain est indiscutablement sur le déclin. Il est impopulaire et vit à crédit. L’Europe a eu son temps. C’est une civilisation vieillissante qui se referme et donne des leçons qu’on ne lui demande pas. L’Afrique aura peut-être son temps… mais aujourd’hui, l’Asie reprend sa place.

Je suis curieux de savoir comment évoluera la société chinoise. Pour l’instant, cela ne fait pas trop rêver. Je vois ça comme une société d’ancien régime agrémentée par les nouvelles technologies : une masse de paysans et d’ouvriers travaillent dans des conditions déplorables, comparables à l’Europe du XIXe siècle. Ils n’ont pas le droit de protester, de s’exprimer et de revendiquer. La Chine est championne du monde de la peine de mort. Entre 16 et 20 millions de personnes seraient encore internées au Laogai, le goulag chinois. Depuis quelques années, les universités sont à nouveau payantes et le système de santé fonctionne à deux vitesses. Bien sûr, les préoccupations environnementales sont subordonnées à la croissance économique. En un mot, la Chine a réussi à concilier dans un habile système les inégalités du capitalisme et la répression du système communiste.

En Russie, pendant la Pérestroïka, Gorbatchev a rétabli les libertés mais dans des assiettes vides. La démocratie est presque mort-née. En Chine, le parti s’est occupé du développement économique sans accorder les droits politiques garantissant pour un temps la stabilité. La situation actuelle est évidemment une situation de transition, en raison de la montée des classes moyennes, et d’une certaine prise de conscience dans la société civile. De grandes questions se posent maintenant. La Chine évoluera-t-elle vers une véritable démocratie ou un régime autoritaire maquillé ? Une société a deux vitesses est elle durable ? Je serais tenté de répondre de façon pessimiste à ces deux questions. L’Europe et les États-Unis prouvent par leur histoire que la démocratie sociale n’est pas l’aboutissement naturel du progrès. Depuis quelques années, les droits politiques et sociaux régressent de façon continue sans émouvoir véritablement l’opinion.

Il y a trois solution :

1) Les droits en Chine vont progresser pour rejoindre le standard européen.

2) Les Européens et les Américains vont régresser pour rejoindre les normes chinoises. (Travailler deux fois plus pour gagner quatre fois moins ;-)).

3) Les Chinois vont progresser pour rejoindre les Occidentaux qui régressent.

 

Personnellement, je pense que nous tendons vers la troisième solution : une régression des droits en Occident et une affirmation de la Chine dans une fuite en avant sur fond de catastrophe environnementale.

Pour éviter cela, il faudrait redéfinir complètement les règles de fonctionnement de l’économie mondiale. Ces réformes sont appelées par les mouvements alter mondialistes éparpillés aux quatre coins du monde. Hélas, les leviers sont entre les mains de multiples intérêts politiques et économiques qui ont construit le système de façon à rendre toute réforme de ce type impossible. Une réforme nécessiterait une prise de conscience générale à l’échelle mondiale et un changement complet de philosophie. Depuis plusieurs siècles, l’accumulation et la transmission du capital, puis la consommation est devenu la finalité de l’existence humaine. La présidence de Monsieur Sarkozy et son « travailler plus pour gagner plus » n’est qu’un avatar caricatural d’une idée dominante qui s’étend du Japon aux campagnes les plus reculées d’Europe. Il nous faudrait peut-être des philosophes sur l’Agora pour contrebalancer l’influence de la publicité. À ce propos, savez-vous que le budget de la publicité en France était l’année dernière de 33 milliards d’euros, soit dix fois le budget du ministère de la culture. Les nouveaux Diogène, Démocrite et Aristippe avec les chalands pour que TF1 ne puisse plus « libérer du temps de cerveaux disponible pour Coca Cola ». (Citation ahurissante mais authentique). Enfin, de toute façon, les Grec ne les ont pas écoutés… Nous ne les écouterons pas non plus. Bon, je vous laisse, mes instincts de consommateurs me reprennent, je vais acheter une pelle. 🙂

 

N’hésitez pas à commenter et critiquer cet article. Je suis ouvert au débat et à la contradiction. Comme dit Jean-Claude Van Damme : « Ce n’est pas moi qui parle… C’est nous qui parlons. »

Publicités

~ par L'éphémère du crépuscule sur dimanche 10 février 2008.

12 Réponses to “L’année du rat. Déclin et ascension de la Chine dans une redéfinition du système monde.”

  1. Heu, moi j’ai pas tout compris, mais j’ai une question : ET TA THÈSE, TU EN ES FAIS QUOI DE TA THÈSE ???????

  2. Le salut au Mérou, mon fils, ainsi parle le Khan :

    Ma thèse est en route. Je travaille plusieurs heures par jour en ce moment. D’ailleurs je commence à reproduire inconsciemment le style des scribes assyriens, c’est bon signe non ?

    Tu peux être heureux, je vais bien, la ville de Bourges va bien, le fort de Saint-Amand-Montrond est sauf.

  3. Tu travailles sur ta thèse alors qu’il fait si beau et chaud dehors??? Ce n’est pas très raisonnable: va donc profiter du bon air et du soleil pour prendre quelques couleurs!!! Si je comprends bien le message du Squale, ta thèse peut visiblement attendre encore un peu…:)

  4. « La fuite en avant sur fond de catastrophe environnementale » ca me fait un peu deprimer, bien observe cependant.

  5. Je hais les Chinois et leur soif de consommation…mais comment leur en vouloir alors que je n’arrive pas à étancher ma propre soif…
    le gros problème de la planète c’est le nombre…on est trop nombreux…et beaucoup trop concentrent entre leurs mains un pouvoir abusif…
    moi je rêve d’une petite ferme qui produirait ce qu’elle peut (œufs, beurre, fruits, légumes non calibrés, non chimiques, sans rendement inaccessible…)

    « La terre produit assez pour les besoins de tous mais pas suffisamment pour l’avidité de chacun » Mahatma GHANDI

  6. « Beaucoup trop de monde concentrent dans leurs mains un pouvoir abusif »
    Pas tant que ça…
    Seul 1% des individus de la planète concentrent ce pouvoir.
    Les classes moyennes en ont parfois l’impression mais pas la réalité.

    Quant au pouvoir de changer notre comportement consumériste, il faudrait remettre en cause notre éducation et l’endoctrinement de la publicité. Là encore, il nous manque à la fois les moyens et la volonté.
    J’aime bien la citation de Ghandi.

  7. Ben…
    Les Chinois sont en retard pour la consommation, parce qu’ils sont en retard sur la production.
    et c’est à cause de qui? même partiellement?
    Il y a certes quelque chose d’universel dans la citation de Ghandi, mais faut quand même laisser le tiers monde se développer non?

    on peut changer de place, devenez comme moi une étudiante étrangère qui se tape le renouvellement de carte de séjour chaque année, vous verrez que c’est très marrant. exotisme garanti !

  8. La 1ère question que m’a posée ma prof à la Sorbonne suite à une proposition de Master Class en Chine, c’est: est-ce qu’il y a des hôtels corrects?
    Comment faire pour promouvoir la culture française (musique classique et philosophie) si notre cher pays n’est même pas capable de recevoir vos ambassadeurs?
    La consommation niakouaise, ça revient dans vos poches et ne répercute pas votre système social. Vous écoutez trop de Didier Super…

  9. Personne ne remet en cause le droit de la Chine ou de l’Inde à se développer. Nous remettons simplement en cause la manière dont sa se fait : avec autant de bêtise, de superficialité et de cupidité que l’ont fait les Occidentaux. Que les Chinois continuent avec me modèle de développement américain avec les grosses bagnoles allemandes pour montrer la réussite sociale… Et la Chine deviendra la première puissance d’un Monde en ruine. Par contre, si la Chine et l’Inde, parvient avec l’Europe et l’Amérique du Nord à un modèle de développement permettant l’éducation et la santé pour tous, avec des loisirs l’humanité a une chance. La société de consommation telle qu’elle fonctionne aujourd’hui nous mène dans un mur. À tous les sens du terme : économique, politique, culturel et philosophique.

    (Pour les problèmes de fil d’attente à la préfecture; c’est hors sujet ici chère Pout. D’ailleurs, pour ce que j’en sais, fréquenter la bureaucratie chinoise pour un Occidental est au moins aussi « exotique ».)

  10. Ce n’est pas Vuitton et ses sacs de mauvais goût qui font vivre la France. Au reste, notre balance commerciale avec la Chine est très déficitaire.

  11. On exige les mêmes droits de polluer! nous aussi!!

  12. Certains n’aiment pas les étrangers à la maison, les autres n’aiment pas les étrangers qui restent chez eux. Pourquoi pas…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :