Spoiler 24 heures chrono : Saison 8, épisode 5 (par les scénaristes de l’Inspecteur Derrick)

Attention, ce qui suit dévoile des moments clé de l’intrigue.

Dans l’épisode précédent, Jack Bauer est sorti des toilettes, mais la porte est abîmée. Jack et Harry partent en mission pour acheter de la colle à bois chez Herr Brikolage.

 

11h07′ Nos deux inspecteurs de chocs sont en train de comparer les tubes de colles dans les rayons. Ils analysent avec sérieux la composition de chaque marque avant de prendre la moindre décision. Tout à coup, la sonnerie Didier Super du portable de Jack retentit dans le magasin, déclenchant un mouvement de panique dans la clientèle. Une vieille dame foudroie notre héros du regard quand elle le voit sortir l’appareil incriminé. Bon sang ! C’est une urgence code 3 ! Robert, un ami gendarme appelle Jack pour déjouer un complot terroriste : Un professeur de technologie vient de mettre une gifle au fils de Robert ! Jack et Harry abandonnent la colle et sortent en courant vers la voiture.

11h23′ Ils viennent de traverser Munich avec le gyrophare et le sirènes hurlantes. Ils font un grand dérapage devant la grille d’entrée du collège Gilles von Chin. Jack entre dans la salle d’interrogatoire avec une classe de cowboy en défonçant la porte à coups de pieds. Le suspect est encadré par deux gendarmes. Il a déjà le nez fracturé mais il refuse de parler. Jack l’attrape par son col de chemise et le hisse contre le mur.  » – Je vais t’expliquer la situation. Il est presque 11h30 et à midi je dois aller manger. Celle affaire doit-être réglée d’ici là. Je jure sur Dieu de te faire parler.

Le terroriste tente en vain de se défendre – Mais enfin, il m’a insulté, toute la classe était énervée, j’ai perdu patience… – Pas de ça avec moi !!! Hurle Bauer. Il sort son couteau et le plaque sur la jugulaire de l’abominable enseignant. Tu ne sais pas à qui tu t’es attaqué ! Un enfant de gendarme ! Je peux te casser en deux sans aucun remord. Si le gamin t’a traité de connard, c’est que tu le méritais ! Que lui as-tu fait salopard??? Tu voulais lui apprendre à lire ? À un fils de gendarme ? Maintenant dis-moi pour qui tu travailles !!

11h35′ Harry essaye de calmer un peu son équipier. – Doucement Jack, il n’est pas encore inculpé. J’ai contacté le procureur de la République, on n’a pas encore de charges contre lui. – Je m’en fous des règles, s’emporte Jack. S’il ne parle pas maintenant il pourra prévenir ses complices et le gamin va recevoir une heure de colle. Sors prendre l’air Harry, je sens qu’il va me faire une confidence…

11h41′ Harry hésite à laisser Jack seul face au terroriste. Mais Jack trouve un argument imparable : – S’il n’a pas parlé d’ici 20 minutes, nous serons en retard pour le déjeuner… Devant tant d’éloquence, Harry décide d’aller réserver deux couverts au restaurant. À l’instant où la porte se referme, Jack plante violemment son couteau dans le mur. Il empoigne le professeur et lui décoche une série de droites dans le foie. – Maintenant tu vas parler pourriture d’enseignant !!! Qui sont tes complices ? Les Cocos ? Les profs, vous êtes tous des rouges, c’est bien connu. Ou alors tu es de mèche avec Al Qaeda, c’est ça ? Tu as mis une gifle au gamin car tu ne supporte pas les mangeurs de jambon ?! Es-tu coupable ?

L’enseignant au nez ensanglanté tombe par terre et se jette aux pieds de Jack. – Oui, c’est de ma faute ! Je n’avais pas le droit de craquer, j’aurais du rationnaliser, citer le règlement avec un ton ferme et lui mettre un mot dans le carnet… Je suis coupable, coupable… – Pitié, ne tuez pas ma femme ! – Votre femme n’aura rien, crache l’inspecteur avec dégoût, mais pour vous, cela ne fait que commencer. »

11h52′ En sortant de la salle d’interrogatoire, Jack se rend dans le bureau du principal pour une réunion d’urgence avec le Recteur. Les ministres de la défense et de l’éducation sont également présents. – Monsieur Bauer, intervient le Recteur, nous nous en remettons à votre expertise. Vous pouvez comptez sur l’entière coopération de nos services. Que devons-nous faire ? – Il est sur le point de craquer, annonce notre héros avec satisfaction. Il est anéanti. Mettez-le en garde à vu pendant 24h00. Après ça, je vous conseille une mise à pied de deux mois jusqu’à la date de son procès. Nous pensons le faire tomber pour « violence aggravée sur mineur » avec actes de cruauté et complot sur la personne du fils d’un agent de la force publique. S’il ne coopère pas, il ne reverra jamais la lumière du jour. Il s’est engagé sur le chemin du mal, il est temps de payer. Quant au petit Kévin, je propose de le mettre sous protection policière. Les professeurs, c’est une secte, ses collègues pourraient se venger. Messieurs, la réunion est terminée.

11h58′ Le suspect est embarqué dans le fourgon pénitentiaire au grand soulagement de ses petites victimes. Jack et Harry peuvent enfin aller déjeuner. – À nous deux les hot dog à la bière ! Exulte Jack avec le sentiment du devoir accompli.

 

 

À bientôt pour de nouvelles aventures !

 

Note : Toute ressemblance avec des faits réels ou des personnages existant serait purement fortuite ou alors nous vivons vraiment dans une société à la con…

Publicités

~ par L'éphémère du crépuscule sur jeudi 31 janvier 2008.

2 Réponses to “Spoiler 24 heures chrono : Saison 8, épisode 5 (par les scénaristes de l’Inspecteur Derrick)”

  1. Harry! Jack! Harry! Jack! Harry! Jack! Harry! Jack!
    Faute!
    40-15

  2. Je change de pseudo pour l’occasion…Shakespeare était un maître et ses titres valent mieux qu’un long discours!

    Sh-I-L

Répondre à Much Ado about Nothing Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :