La véritable histoire de Jésus de Nazareth.

Avis aux Chrétiens pratiquants : Cet article contient des propos potentiellement choquants.

En ce jour de Noël, célébration de la naissance du Christ, j’ai cru bon de faire un petit rappel historique sur les origines du christianisme. J’ai trouvé un texte parfait répondant aux impératifs d’érudition et de bon gout en vigueur sur ce site. C’est un extrait du troisième dialogue de La philosophie dans le boudoir du Marquis de Sade. Depuis peu, je m’intéresse beaucoup à la philosophie et aux boudoirs. J’ai donc ouvert ce livre le plus innocemment du monde. 🙄

Boudoirs ou biscuits à la cuillère.
Biscuits à la cuillère ou « boudoirs » sortant du four.

Pour en expliquer rapidement le principe. Il s’agit d’une série de dialogues philosophiques entrecoupées de phases de « mise en pratique » plus ou moins réprouvées par la morale. (En fait plutôt moins que plus.) L’œuvre de Sade est souvent réduite à son aspect érotique et masochiste, de la douleur associée au plaisir. Or, sa pensée et ses écrits vont bien au-delà. Il a écrit sur la République, la religion, la société, les lois… Dans l’approche de la société et de la sexualité, la philosophie de Sade mène rapidement dans une impasse. Prenant la nature pour modèle, il justifie à peu près tout : le meurtre, la pédophilie, l’inceste, le viol. Notons cependant que certaines postures tiennent de la provocation assumée. (Certaines seulement…)

Sa présentation de la religion m’a semblé beaucoup plus intéressante. Bien sûr, il s’est inspiré des travaux de Voltaire, Diderot et des naturalistes, mais il en présente la synthèse avec son éloquence naturelle et un certain sens de la provocation. Cela donne un texte assez drôle, voire féroce et particulièrement révolutionnaire pour le XVIIIe siècle et probablement, pour beaucoup, aujourd’hui encore.

« – Eugénie, à Mme de Saint-Ange : Quoi! réellement, mon aimable amie, l’existence de Dieu serait une chimère?

– Mme de Saint-Ange : Et des plus méprisables, sans doute.

– Dolmancé : (…) Que vois-je dans le Dieu de ce culte infâme, si ce n’est pas un être inconséquent et barbare, créant aujourd’hui un monde, de la construction duquel il s’en repent demain? Qu’y vois-je, qu’un être faible qui ne peut jamais faire prendre à l’homme le pli qu’il voudrait? Cette créature, quoique émanée de lui, le domine; elle peut l’offenser et mériter par là des supplices éternels! Quel être faible que ce Dieu-là! Comment! il a pu créer tout ce que nous voyons, et il lui est impossible de former un homme à sa guise? Mais, me répondrez-vous à cela, s’il l’eût créé tel, l’homme n’eût pas eu de mérite. Quelle platitude! et quelle nécessité y a-t-il que l’homme mérite de son Dieu? En le formant tout à fait bon, il n’aurait jamais pu faire le mal, et de ce moment seul l’ouvrage était digne d’un Dieu. C’est tenter l’homme que de lui laisser un choix. Or Dieu, par sa prescience infinie, savait bien ce qui en résulterait. De ce moment, c’est donc à plaisir qu’il perd la créature que lui-même a formée. Quel horrible Dieu que ce Dieu-là! quel monstre! quel scélérat plus digne de notre haine et notre implacable vengeance! Cependant, peu content d’une aussi sublime besogne, il noie l’homme pour le convertir; il le brûle, il le maudit. Rien de tout cela ne le change. Un être plus puissant que ce vilain Dieu, le Diable, conservant toujours son empire, pouvant toujours braver son auteur, parvient sans cesse, par ses séductions, à débaucher le troupeau que s’était réservé l’Éternel. Rien ne peut vaincre l’énergie de ce démon sur nous. Qu’imagine alors, selon vous, l’horrible Dieu que vous prêchez? Il n’a qu’un fils, un fils unique, qu’il possède de je ne sais quel commerce; car, comme l’homme fout, il a voulu que son Dieu foutît également; il détache du ciel cette respectable portion de lui-même. On s’imagine peut-être que c’est sur des rayons célestes, au milieu du cortège des anges, à la vue de l’univers entier, que cette sublime créature va paraître… Pas un mot: c’est dans le sein d’une putain juive, c’est au milieu d’une étable à cochons, que s’annonce le Dieu qui vient sauver la terre! Voilà la digne extraction qu’on lui prête! Mais son honorable mission nous dédommagera-t-elle? Suivons un instant le personnage. Que dit-il? que fait-il? quelle sublime mission recevons-nous de lui? quel mystère va-t-il révéler? quel dogme va-t-il nous prescrire? dans quels actes enfin sa grandeur va-t-elle éclater?

Je vois d’abord une enfance ignorée, quelques services, très libertins sans doute, rendus par ce polisson aux prêtres du temple de Jérusalem; ensuite une disparition de quinze ans, pendant laquelle le fripon va s’empoisonner de toutes les rêveries de l’école égyptienne qu’il rapporte enfin en Judée. A peine y reparaît-il, que sa démence débute par lui faire dire qu’il est le fils de Dieu, égal à son père; il associe à cette alliance un autre fantôme qu’il appelle l’Esprit-Saint, et ces trois personnes assure-t-il, ne doivent en faire qu’une! Plus ce ridicule mystère étonne la raison, plus le faquin assure qu’il y a du mérite à l’adopter… de dangers à l’anéantir. C’est pour nous sauver tous, assure l’imbécile, qu’il a pris chair, quoique dieu, dans le sein d’une enfant des hommes; et les miracles éclatants qu’on va lui voir opérer, en convaincront bientôt l’univers! Dans un souper d’ivrognes, en effet, le fourbe change, à ce qu’on dit, l’eau en vin; dans un désert, il nourrit quelques scélérats avec des provisions cachées que ses sectateurs préparèrent; un de ses camarades fait le mort, notre imposteur le ressuscite; il se transporte sur une montagne, et là, seulement devant deux ou trois de ses amis, il fait un tour de passe-passe dont rougirait le plus mauvais bateleur de nos jours.

Maudissant d’ailleurs avec enthousiasme tous ceux qui ne croient pas en lui, le coquin promet les cieux à tous les sots qui l’écouteront. Il n’écrit rien, vu son ignorance; parle fort peu, vu sa bêtise; fait encore moins, vu sa faiblesse, et, lassant à la fin les magistrats, impatientés de ses discours séditieux, quoique fort rares, le charlatan se fait mettre en croix, après avoir assuré les gredins qui le suivent que, chaque fois qu’ils l’invoqueront, il descendra vers eux pour s’en faire manger. On le supplicie, il se laisse faire. Monsieur son papa, de Dieu sublime, dont il ose dire qu’il descend, ne lui donne pas le moindre secours, et voilà le coquin traité comme le dernier des scélérats, dont il était si digne d’être le chef.

Ses satellites s’assemblent: « Nous voilà perdus, disent-ils, et toutes nos espérances évanouies, si nous ne nous sauvons par un coup d’éclat. Enivrons la garde qui entoure Jésus; dérobons son corps, publions qu’il est ressuscité: le moyen est sûr; si nous parvenons à faire croire cette friponnerie, notre nouvelle religion s’étaie, se propage; elle séduit le monde entier… Travaillons! » Le coup s’entreprend, il réussit. A combien de fripons la hardiesse n’a-t-elle pas tenu lieu de mérite! Le corps est enlevé; les sots, les femmes, les enfants crient, tant qu’ils le peuvent, au miracle, et cependant, dans cette ville où de si grandes merveilles viennent de s’opérer, dans cette ville teinte du sang d’un Dieu, personne ne veut croire à ce Dieu; pas une conversion ne s’y opère. Il y a mieux: le fait est si peu digne d’être transmis, qu’aucun historien n’en parle. Les seuls disciples de cet imposteur pensent tirer parti de la fraude, mais non pas dans le moment.

Cette considération est encore bien essentielle, ils laissent écouler plusieurs années avant de faire usage de leur fourberie; ils érigent enfin sur elle l’édifice chancelant de leur dégoutante doctrine. Tout changement plaît aux hommes. Las du despotisme des empereurs, une révolution devenait nécessaire. On écoute ces fourbes, leur progrès devient très rapide: c’est l’histoire de toutes les erreurs. Bientôt les autels de Vénus et de Mars sont changés en ceux de Jésus et de Marie; on publie la vie de l’imposteur; ce plat roman trouve des dupes; on lui fait dire cent choses auxquelles il n’a jamais pensé; quelques-uns de ses propos saugrenus deviennent aussitôt la base de sa morale, et comme cette nouveauté se prêchait à des pauvres, la charité en devient la première vertu. Des rites bizarres s’instituent sous le nom de sacrements, dont le plus indigne et le plus abominable de tous est celui par lequel un prêtre, couvert de crimes, a néanmoins, par la vertu de quelques paroles magiques, le pouvoir de faire arriver Dieu dans un morceau de pain.

N’en doutons pas; dès sa naissance même, ce culte indigne eût été détruit sans ressource, si l’on n’eût employé contre lui que les armes du mépris qu’il méritait; mais on s’avisa de le persécuter: il s’accrut; le moyen était inévitable. Qu’on essaie encore aujourd’hui de le couvrir de ridicule, il tombera. L’adroit Voltaire n’employait jamais d’autres armes, et c’est de tous les écrivains celui qui peut se flatter d’avoir fait le plus de prosélytes. En un mot, Eugénie, telle est l’histoire de Dieu et de la religion; voyez le cas que ces fables méritent, et déterminez-vous sur leur compte. »

Publicités

~ par L'éphémère du crépuscule sur mardi 25 décembre 2007.

27 Réponses to “La véritable histoire de Jésus de Nazareth.”

  1. Comme le chantait si bien DALIDA, « parolé …parolée…paroléee…..paroo..lé…
    parolé…parolée
    parolée…paroléeeee
    paaroléeee! Les éclairs sont un peu minces!
    Auvergnats ou Berrichons

  2. Ce ne sont pas des éclairs, ce sont des « boudoirs ». Les biscuits que l’on utilise pour faire les charlottes aux fraises.

  3. Cet ouvrage-a ne pas mettre dans toutes les innocentes mains est fort bien ecrit, on oublie souvent de le dire.
    Je vois que nous avons quelques lectures en commun…

  4. J’ai aussi « Le passage » de Valérie Giscard d’Estaing dans ma bibliothèque, mais je n’ai pas réussi à le lire, c’est trop graveleux pour moi. 😉

  5. Tu oublies que je suis la grande prêtresse du culte a VGE 🙂 Je peux tout supporter pour voir triompher l’oeuvre litteraire de mon idole 🙂

  6. Son entrée à l’académie française fut un triomphe pour tous ses fidèles…

    Alors que les mémoires de Loana n’ont même pas été éditées par les éditions de la Pléiade !

  7. hi….je sais pas ou tu va chercher tout ça mais c’est de belle parole vide de sens…..il la créer l’homme comme il l’avait voulu. il a tellement aimer sa création l’homme qu’il a créé la femme a partir de l’homme..pis ce n’est pas a plaisir qu’il perd sa créature. c’est sa propore créature avec satan qui les a séduient puis l’homme a voulu être des dieux…pis si il serait si méchant il n’aurait pas prévu de plan pour l’homme il l’aurait plutôt laisser se morfondre dans sa propre corruption… pis en passant si tu croit pas que Jésus-Christ est venu sur terre, tu ne devrais logiquement pas croire aussi que Jules César ou Napoléon ont aussi exister….parce qu’il y a plus de preuve que Jésus a exister au niveau historique que Napoléon ou Jules César..de plus, les historiens le moindremant sérieux ne peut pas réfuter la bible au niveau historique. tu devrais sens doute te renseigner pour savoir qui était Jésus pis aussi dans quel époque qu’il était….tu dis que c’est un imposteur mais pour les juifs celui qui se disait Dieu pis qu’il l’était pas tu sais ce qu’il l’attendait ? la mort par lapidation parce que pour les juifs c’était un blasphème….mais Jésus est pas mort comme ça donc il est pas un imposteur ni un menteur. pis ses apôtres sont pas comme tu prétends qu’ils soient… au contraire si tu lis les actes des apôtres dans la bible tu remarquera que ses apôtres ont eu un changement radical de 180 degré. ils sont passé de personnes peureuses et tristes de perdrent Jésus pis après ils sortente dans les rues pour parler de Jésus…et Paul, lui il tuait les chrétiens pour devenir chrétien lui-même…de plus tous les apôtres sont morts en martyr sauf un….ils ont tous vécus de grande persécution…tu peux tu me dire qui aurait voulu vivre la vie d’un apôtre pour un simple mensonge??? Combien de personne sont mortes par amour pour leur Sauveur Jésus-Christ juste au temps de l’empire romain? beaucoup….Combien de personne ont voulu détruire le Christianisme ? et 0 personne a réussi parce que ce n’est pas une histoire faite par un homme mais c’est l’oeuvre de Dieu.

  8. ça y en a être argument à toi irréfutable. Moi être scotché beaucoup devant brio argumentaire de toi. Si pas de preuve de Jésus exister, peut-être pas preuve existence de Barak Obama ? Donc Jésus et Père-Noël exister. Beaucoup personnes mortes pour christianisme être preuve christianisme être vrai. Comme personne morte pour idées Staline être preuve Staline gentil. Peux-tu me tu me dire toi si personnes mortes pour défendre mensonges Staline ?

    PS: Si d’autres lecteurs souhaitent élever le débat, je vous conseille le traité d’athéologie de Michel Onfray. C’est plus documenté et moins méchant que Sade. Il y a sans doute de petits détails contestables sur des points de théologie mais la démonstration d’ensemble me paraît très convaincante. On peut très bien croire en Dieu, mais faut-il avaler aveuglément des contes dignes d’un enfant de cinq ans ? Ces histoires de gars qui crée des pains dans le désert, ressuscite les morts, marche sur l’eau. Je sais que les chevaliers jedi en font autant dans la guerre des étoiles mais enfin…

  9. à Herbert de Transylvanie,
    L’histoire nous montre clairement que les mensonges de Staline se sont éffondré avec l’URSS. De plus, l’histoire nous prouvent que Staline était encore moins gentil, mais tous c’est qu’il était un dictateur. Quand je dis mourrir pour quelque chose, je ne veux pas dire une mort naturelle ni une mort subite. quand je parle de mourir pour quelque chose, je parle des souffrances que le monde ont vécu par exemple l’empereur Néron, lui faisait des torches humaines avec les chrétiens pour éclairer son jardin. mais je ne crois pas honnêtement que quelqu’un a voulu défendre les mensonges de Staline, ou si quelqu’un a réussi a défendre les mensonges de staline tu peux remarquer que c’était des mensonges car tout c’est éffondré avec la chute de l’URSS.Sa prouve que ses mensonges n’étaient qu’une invention purement humaine. Pis le père-noël existe pas tout le monde le sait qu’il a été l’invention de coca-cola. Jésus n’est pas l’invention de qui que se soit mais au contraire c’est lui le créateur.

    Pis j’ai une question pour toi, répond si sa te tente. il y a 3 possibilités pour Jésus ; il est soit menteur, soit un lunatique ou il est Dieu. pis tu dois rester dans tout les contextes de l’époque.

  10. Ou alors Jésus est une cristallisation de l’hystérie millénariste qui secouait la Palestine au premier siècle…

    Il n’existe aucune preuve indiscutable de l’existence de Jésus dans la documentation antique (contrairement à César, soit dit en passant, mais là, j’ai l’impression de m’adresser à un enfant.) Les quelques évocations de lui chez des historiens comme Tacite ou Flavius Josèphe ont été ajoutées plusieurs siècles après.

    Sa vie est essentiellement connue par les 4 évangiles synoptiques. L’Église affirme que chacun d’eux est authentique mais ils ne sont pas compatibles les uns avec les autres. Ils regorgent de contradictions sur le chemin de croix, le titulus, le procès… Sans parler des invraisemblances. Concernant leurs auteurs, aucun d’eux n’a connu Jésus. Ils ne font que rapporter des histoires comme on le ferait des contes.
    Les évangiles apocryphes ont été écartés seulement au quatrième siècle. Ils rapportent encore plus de faits invraisemblables mais Eusèbe de Césarée écarté ce qui ne correspondait pas à son objectif idéologique. (Une religion doloriste qui méprise le corps et prône l’obéissance.)

    Je ne sais pas si Jésus a existé ou pas, cela a peu d’importance. S’il a existé, c’était simplement un illuminé comme il y en a eu des dizaines à cette époque. Le Jésus biblique auquel vous vous référez comme un enfant qui cherche un protecteur et un modèle est en revanche un personnage de Fiction. Tous les miracles qu’on lui attribue et ses aventures sont un condensé des stéréotypes de l’antiquité. On retrouve exactement les mêmes miracles dans la vie des philosophes illustres ou dans la mythologie grecque.

    PS: Le père Noël est apparu sous ses traits dans le journal Harper’s Illustrated Weekly en 1860. C’est une fiction qui prend pour inspiration un certain Nicolas de Myre, qui lui aurait vécu en Turquie au IVe siècle. Finalement, le père Noël n’est peut-être pas si éloignée de Jésus… 😆
    Coca Cola n’a fait que réutilisé l’image en 1931. Une autre idée reçue qui vole en éclat…

  11. Dis donc Franck21 :
    -je constate que ton dieu ne t’as pas appris l’orthographe, ni à réfléchir par toi même (c’est-à-dire sans lâcher des « phrases » toutes faites ou apprises au caté ou chez Jéhova & Co) .Attention, je n’ai rien contre les croyants (voir plus bas) mais ça me gêne quand croire empêche de penser…

    -toi qui aime lire les gros livres (la bible, l’annuaire ou le catalogue Ikéa), je te conseille de lire des petits livres (tu verras, c’est plus reposant), comme par exemple « corpus christi » de Mordillat et Prieur (éditions Arte, c’est culturel) et tu verras que « paroles d’évangiles », ce n’est qu’une expression.

    -et avant que tu ne me traite d’athée, je te préviens de suite que je suis « marxiste à tendance Groucho » (c’est une sous secte desprogienne). Et puis je pratique un humour noir assez proche de l’humour juif… donc voilà (ma grand mère pratiquait des rites vaudoux et ma belle-mère brûle plus souvent ses plats que des chrétiens, mais là, j’en fait trop)

    ps : tu as raison pour Napoléon : rien ne prouve qu’il a existé, à mon avis ce sont ces salauds de français qui ont inventé ça pour se faire mousser. On devrait les crucifier pour de telles inepties !

    ps 2 : je ne connaissais pas cet anecdote sur Néron et les Chrétiens. Cela m’intéresse fortement. Je cherche depuis quelque temps comment éclairer mon jardin à peu de frais, notamment mes orgies estivales. Si quelqu’un pouvait m’indiquer l’adresse de quelques chrétiens prêt à se sacrifier (je crois qu’on peut parler de martyr, donc super paradis à la clé) pour réduire ma note d’élec… ça serait cool !

    merci

  12. à Herbert de Transylvanie,
    premièrement, Nicolas de Myre n’est que Saint-Nicolas, un homme que l’église catholique a donné le titre de saint qui donnait beaucoup au pauvre. Mère teresa a fait comme Nicolas de Myre mais dans dans notre temps vu quelle est morte en 1997. elle est pas «mère noël» pour autant tout comme Nicolas n’est pas le «père noël». tu ne peux pas nier que le père noël sert a des fins commerciales.
    je sais pas si tu as déjà lu les 4 évangiles( je veux pas être baveux de quelconques manières mais tu fais pas mention si tu les a lus ou non), mais tu devrais savoir que les 4 évangiles ne mettent pas l’emphase sur les mêmes idées, par exemple Matthieu met l’accent sur sa naissance. pis Matthieu était un apôtre, Marc l’était aussi et Jean l’était aussi qu’il est faux de dire que qu’ils n’ont jamais connus Jésus. seul Luc n’a pas connu Jésus comme les 3 autres apôtre. Luc lui à écrit son évangile entre 62 et 65. entre son évangile et la mort de Jésus, il n’y a pas beaucoup tant d’année que ça…pis les test bibliographie donnent que pour tout le nouveau testament il y pour 20 000 copies étallé sur seulement 350 ans de différence pis pour César sa guerre des gaules il y a une dizaine de copie étallé sur 1050 ans. si tu crois que la guerre des gaules de César est vrai tu as pas le choix d’accepter le nouveau testament. pis Jésus ne peut pas être un illuminé parce qu’il s’aurait fait lapidé par les juifs pour avoir dit qu’il était l’égal de Dieu, parce que pour le juifs s’était un blasphème. pis la dizaine d’illimuné sont pas mort en martyr comme Jésus, même le prophète de l’islam Mahomet est mort naturelle…..Pis Jésus c’est pas compromis entre ce qu’il disait et ce qu’il faisait….surtout qu’il a tout fait ce que l’ancien testament disait a propos du Messie. l’occultisme c’est pas de un miracle, pour qu’il y est un miracle il faut que la personne vienne de Dieu, que sa glorifie Dieu (seulment) et que le message fait du sens avec les miracles. si il n’y a pas toute ses conditions ce n’est pas un miracle mais de l’occultisme….pis oui savoir que à existé Jésus fait une différence parce que s’il serai pas venu, de un cette article ne serai pas écrit, de deux j’aurai pas écrit de commentaire parce que le salut serai seulement pour les juifs.
    ps: tu as dit ta ton premier commentaire: « Si d’autres lecteurs souhaitent élever le débat….» vois ça aussi comme une discusion oui tout le monde peut embarquer aucaun problème.

  13. à Berrichon masqué,
    salut. je ne suis n’y catholique ni jéhova mais plutôt baptiste évangélique. inquiète toi pas je suis capable de penser par moi même. pis Dieu a pas dit aussi qu’on serai parfait sur terre. j’ai jamais dit qu’un chrétien était parfait. oui je fais des fautes en français comme dans plein aspect de ma vie je fait des erreurs de parcours comme tout les être humains. oui j’aime lire que sa soit gros ou petit ça pas d’importance. mais ce que j’aime le plus c’est de lire la vérité absolu donc lire la bible. pas que reste est pas le fun c’est pas sa que je veux dire. oui je lis autre chose hé non a ta grande déception c’est pas l’annuaire téléphonique ou le dictionnaire…joke..
    mais une chose, tu dis que sa te gêne quand croire empêche de penser. mais un humain vit en conséquence de ce qu’il croit et de ce qu’il pense. tu de dit marxiste, tu dois donc penser selon ce que Karl Marx a dit. mais j’ai une interrogation je connais pas beaucoup: «“marxiste à tendance Groucho” (c’est une sous secte desprogienne)» tu pourrais me décrire prièvement ce que c’est ? Je dois dire que je suis tombé sur ton blog par hasard et que non mon but est pas de te traiter d’athé pis de n’importe quel nom. si j’ai laissé un commentaire sur ton blog c’est uniquement parce que tu dis que tu écrit en disant «la vrai histoire de Jésus de Nazareth» et quand ce n’est pas vrai. pis je peut tu savoir c’est juste par simple curiosité est-ce toi qui a écrit ça ou tu t’es basé sur les écrits ou les pensées de quelqu’un d’autre ?

  14. L’auteur est précisé assez clairement au début et la totalité de la citation est entre guillemets. C’est un extrait de « la philosophie dans le boudoir » du marquis Alphonse Donatien de Sade. Pour un baptiste évangéliste, j’imagine qu’on peut parler d’un représentant de Satan sur Terre.

    Je te rassure, je n’ai pas une grande sympathie pour Sade, mais j’ai aimé la description au vitriol de ce qui est pour moi une chimère.

    La secte marxiste à tendance Groucho évoquée par mon ami Berrichon (qui en en fait Alsacien, mais c’est une autre controverse, comme l’existence de Jésus) est une plaisanterie. Pierre Desproges est un humoriste Français qui se disait marxiste mais tendance Groucho, comme Groucho Marx des Marx brothers.

    Si tu es vraiment sûr de ta foi, tu devrais lire le traité d’athéologie de Michel Onfray. Le fait que des diszaines de religions différentes prétendent toutes détenir la vérité ne te met pas un peu la puce à l’oreille ? (Début de réponse)

  15. Au Berrichon Masqué : si tu es vraiment sûr de ton foie, tu vas vraiment aller à la fête du Beaujolais nouveau vendredi ?

  16. à Herbert de Transylvanie,
    ok, mais le marquis de Sade se basait sur quoi sur des faits ou c’est un «petit joe qui sait tout» qui a eu une bulle dans sa tête pis qui a écris sur Jésus? pis pour ton livre de Michel Onfray je vais esseyé de le trouver dans une bibliothèque pis je pourrais t’en reparler

  17. Le Marquis de Sade a repris les écris d’autres philosophes du XVIIIe siècle, mais il a développé ces idées en ajoutant un humour et une certaine férocité qui ne me laissent pas indifférent. Les premiers à avoir remis en cause l’existence de Jésus sont des exégètes allemands au XVIIIe siècle si mes souvenirs sont bons. Ils ont émis cette hypothèse en relevant de façon méthodiques toutes les contradictions des évangiles et en ont perdu la foi.

  18. à Herbert de Transylvanie,
    personellement je me firais pas trop sur le Marquis de Sade j’ai pus lire très brièvement sa vie…pis pour avoir amener une jeune fille mendiante chez lui pour la fouetter jusqu’au sang…faut être assez dérangé dans sa tête….sérieusement j’ai un gros doute sur sa santé mentale……c’est mon opinion de lui après avoir lu très rapidemet sur lui….
    ps: j’ai commencer ton livre de Michel Onfray, que je vais réécrire quand je me serais avancer plus, présentement j’ai juste fini l’intro…pis je garde mon point de vue a date.

  19. Hugues Onfray fait aussi de très jolies chansons, mais aucune sur le petit Jésus ©

  20. à Herbert de Transylvanie,
    j’ai fini de le lire le livre de Michel Onfray,
    c’est loin d’être la vérité absolu, trop de contradiction cependant.. il dit que Dieu existe pas mais il marque au l’endos de son livre ;« En philosophie, il eut jadis une époque «mort de Dieu». La nôtre, ajoute Michel Onfray, serait plutôt celle de son retour. D’où l’urgence, selon lui d’un athéisme argumenté, construit, solide et militant.» de plus, j’ai pus constater qu’il fait comme l’auteur Dan Brown (celui qui a fait le code d’Avinci) il déforme l’histoire par exemple, à la page 179 quand Constatin s’autoproclame 13e apôtre, l’auteur dit ;« Constantin s’y auto-proclame «treizième apôtre», Paul de Tarse dispose alors d’un féal au bras armé. Et quel bras armé!» le problème c’est que Paul est mort sous Néron et Néron a dérigé l’empire de 54 à 68. pis Paul est mort sous le règne de Néron ce qui fait environ 230 ans au minimum de différence. aussi il sort des versets de la bible hors contexe ou il prend ce qu’il veut en enlevant les autres informations exemple à la page 198. il parle de la conquête du pays de Canaan. oui c’est vrai Dieu a dit de vouer les peuples qui vivaient sur ses terres, mais ce que M. Onfray ne dit pas c’est le pourquoi. il dit pas que Dieu a attendu avant de les détuirent, il dit pas aussi que les cannanéens sacrifiaient à leurs idoles des enfants ou ils se protistuaient, 2 choses que Dieu a en abomination. ils étaient pas comme Michel Onfray veut essayer de nous faire croire, de pauvre petit berger sans défense et des pauvres petites femmes qui élevaient leurs enfants paisiblement. oui ils travaillaient dans les champs mais non ils étaient pas si innocent que ça. la page 173 est pas mieu, « la culture de Paul? Rien ou si peu: l’Ancien Testament et la certitude que Dieu parle par sa bouche….Sa formation intellectuelle? On ne sache pas qu’il ait brillé dans des écoles ou de longue étude… une formation rabinnique probablement….» aucune référence d’ou il tire son information. Paul était brillant, il était l’élève de Gamaliel. Gamaliel formait seulement les élèves les plus talentueux. il formait ceux qui savaient par coeur l’ancien testament et qui étaient vraiment bon des leurs études. pis une dernière chose, le christianisme a pas en haine la vie, on est pro-vie, on est contre l’avortement on est pour la vie sur tout les points de vues, ont est pas contre les relations sexuelles, ont condannes l’inconduite sexuelle, ont n’a pas les femmes en haines, elles sont importantes. pis quand, il parle de Jésus, totalement dans le champ le gars si Jésus aurait pas pus parler face a face avec Pilate vu les différences de langue, alors comment Pilate lui aurait fait pour parler au autorité juive? Michel Onfray déforme des choses, cache certaines choses. bref, se livre là ne ma convaincu de rien sauf d’une chose, il veut juste se justifier devant les hommes sa façon de vivre. pis oui c’est regrettable des guerres de religions depuis les croisades, l’inquisition, etc….oui c’était au nom de Dieu….. mais sa rien avoir avec Dieu…. il a eu du mauvais tant chez les catholique, protestant , orthodoxe. mais on vois que le coeur de l’homme est penché vers le pouvoir, la richesse et non les valeurs chrétiennes.

  21. Les premières remarques me semblent un peu naïves. Vous semblez tout lire au premier degré de lecture.

    Quand Michel Onfray (athée) parle d’un retour de Dieu, il parle bien entendu de Dieu en tant que personnage de fiction inventé par les hommes. Qu’il revienne à travers les sectes ou les anciennes églises. De même quand Nietzsche parle de « la Mort de Dieu », il parle aussi d’une fiction.

    Pour la phrase « Paul de Tarse dispose alors d’un féal au bras armé. Et quel bras armé!» le problème c’est que Paul est mort sous Néron et Néron a dirigé l’empire de 54 à 68. pis Paul est mort sous le règne de Néron ce qui fait environ 230 ans au minimum de différence. » Soyez sérieux… Michel Onfray n’est peut-être pas infaillible mais ça c’est une erreur qu’un élève de 8 ans dans une école rurale de l’Oklahoma n’aurait pas commise. Il s’agit d’une expression pour dire que Constantin a repris et diffusé les idées de Paul de Tarse deux siècles plus tard.
    « Dieu a attendu avant de les détruire, il dit pas aussi que les cannanéens sacrifiaient à leurs idoles » Vaste blague… Je suis doctorant en assyriologie (étude de l’Orient Ancien) il n’y a jamais eu de sacrifices d’enfants en Canaan. Tu lis la bible comme un texte sacré alors que c’est un document de propagande écrit par des hommes pour justifier leurs conquêtes. De toute façon, peu importe les raisons, cela ne justifie pas un génocide.

    Pour Pilate et les autorités juives, la solution est simple. Les élites des provinces romaines apprenaient rapidement le latin pour obtenir des postes et des honneurs. Seuls les Grecs avaient un traitement un peu différents car les Romains considéraient la Grèce comme la source de leur culture. Un gouverneur était par ailleurs entouré de multiples collaborateurs, y compris des interprètes. Tu n’as jamais vraiment étudié l’histoire n’est-ce pas ?

    Pour la culture de Paul… Apprendre par cœur l’ancien testament n’est pas une formation intellectuelle qui élève l’esprit. Quant au combat anti-avortement, il s’agit de vénérer la vie en tant que création de Dieu (même quand on parle d’un embryon avec 4 ou 8 cellules…) La vie est autre chose que la reproduction. La vie c’est de profiter de chaque jour, de respecter le corps et les désirs. L’Église apprend depuis 2000 ans à mépriser le corps, la nudité, les sens, la sexualité, la gourmandise, la fête, le rire… En contre partie, elle apprend la culpabilité et la soumission à l’autorité : comment s’agenouiller devant le portrait d’un cadavre crucifié. « Celui qui s’agenouille devant un Dieu apprend à s’agenouiller devant le pouvoir. »
    Quand au rôle de la femme… C’est si évident… relis l’épitre de Paul aux Corinthiens… Rester à la maison pour torcher les gosses et assurer la reproduction… D’accord c’est important, mais ce n’est pas l’idée que je me fais de l’égalité, de l’émancipation et de la liberté.

    Cordialement.

  22. le Christianisme ne méprise pas le corps, elle méprise l’inconduite, c’est loin d’être pareil. Tu lirais Cantiques des Cantiques, tu pourras voir que la bible interdit l’amour et les relations sexuelles, la bible interdit l’inconduite sexuelle. Pis ce n’est pas seulement pour la reproduction. le concept que si tu te mari c’est pour avoir des enfants, ce concept là viens des catholiques, la bible enseigne pas que si on a des relations sexuelles c’est seulement pour la procréation. pis Paul ne dit pas des les épitres aux Corinthiens aux femmes de rester à la maison, je peux tu savoir la référence? J’ai pas voulus dire que les femmes sont des torchons qui restent à la maison, loin de là. Pis c’est pas le Christianisme qui est contre le fête et le rire c’est juste quelque personnes qui ont vouluent sa, pis c’est encore le pape pis ses acolythes qui ont fais ça sans aucun appui biblique. Dieu a donner des fêtes culturelles plus les fêtes et des fêtes religieuses. On s’entend pour dire que Dieu a jamais dit « vous ne ferais jamais la fête ». Même chose pour le rire, c’est encore quelque personne qui ont vouluent ça. pis pour ce qui est de la culpabilité personne a besoin de la bible pour apprendre a se culpabiliser. oui la bible dit qu’il faut se soumettre. je sais pas quel image que tu te fais de la soumission mais c’est pas être esclave du gouvernement. la Bible invite les chrétiens a respecter les lois et les règles des pays. La Bible de ne dit pas d’être à 100% d’accord avec eux, a dit juste de les respecter, ce qui n’est pas mal en soi.

    Oui j’étudie l’histoire mais tu oublies que les juifs avaient aussi un traitement différent des autres peuples conquit par les romains. et quand Pilate avance devant le peuple pour demander quel prisonier il libèrerait, après avoir fait sa demande la foule dit «Libérez Barabbas». pis chez les juifs les postent d’honneur se gagnait pas avec le latin, il fallait connaitre les livres de la loi. pour les juifs, les prêtes étaient mieux placés que les romains dans l’estime du peuple.

    oui les chrétiens profite de la vie. on est pas enfermé dans des églises 7 jours sur 7, 24h sur 24. ce que le monde aime pas c’est qu’on ne profite pas de la vie de la même manière que la majorité du monde. pour des gens si ont se soul pas dans les bars, si on fume pas, si on se drogue pas, si on est encore vierge avant le mariage on est sois stupide ou bizarre pis toujours selon eux on ne profite pas de la vie. pour beaucoup le simple fait d,être avec des amis, faire des choses qui ne sont pas immorales est considéré comme bizarre, ça c’est pas mon problème si ils ont des préjugés sur nos vies.

    pour terminer, si tu étudies en histoire de la mésopotamie, tu as pas dit que les les Ammonites, une ethnie cananéenne, sacrifiaient leurs premier-nés en les jetant dans un brasier à leur divinité Moloch. pis ils pratiquaient (pas tous les peuplades de Canaan) le culte de Baal. pis ils ont pas tous exterminer comme Dieu a voulu faire. les hébreux se sont mélanger au peuplade vers la fin de leur conquête.

  23. j’ai oublier de marquer une lettre au début
    au lieu de dire «Tu liras Cantiques des Cantiques, tu pourras voir que la bible n’interdit l’amour et les relations sexuelles,…»

    j’ai écrit «Tu liras Cantiques des Cantiques, tu pourras voir que la bible interdit l’amour et les relations sexuelles…»…
    petite erreur de ma part…

  24. Jésus a certainement existé et ça devait être quelqu’un de pas mal.Le problème c’est la kirielle qui a ouvert boutique sur son verbe et contre laquelle fulmine le personnage de Sade. Sade-l’homme est un humaniste.

  25. Pour ma part,…je pense que Jésus à existé et qu’il était un homme comme tout le monde, né de sa mère Marie et non du st esprit, (Marie était certainement vierge au moment de la conception) mais lorsqu’on parle de la virginité il s’agit de sa conscience sans tâche! En ce qui concerne la conception de Jésus il a été conçu par l’acte sexuel avec Joseph!!! Je pense que Jésus n’est pas mort sur la croix (il était en bilocation ou en ubiquité), il a eu par la suite une fille prénommée Myriam, et un fils Nataël!
    Les religieux donnent à boire l’eau du robinet; alors que les Vrais Initiés donnent l’eau de la Source! Jésus n’est pas venu sur terre pour nous apprendre à faire des cures d’hosties il est venu nous apprendre les lois de l’esprit!!! d’ailleurs il disait à l’encontre de ces derniers,…vous êtes comme des chiens couchés dans la mangeoire des boeufs, et empêchez les boeufs de manger le foin! mais encore, vous êtes devant la porte du royaume et…empêchez les autres d’y rentrer! la mise en place des papes elle vient du roi Constantin,…il fallait bien inventer le…ministre de Dieu! Je vais peut-être en décevoir quelques-uns mais je dirai que Jésus est venu nous apprendre les lois de l’attraction, puisqu’il disait,…si vous croyez l’avoir reçu,…vous le verrez se réaliser! en ce qui concerne les miracles c’est la foi en ce que l’on croit qui nous guérit (c’est l’esprit),…on peut croire dur comme fer à une plaine de coquelicots ou la queue d’un chat,…c’est la foi en votre croyance qui donne le résultat ! L’être humain est une structure énergétique vibrationnelle! Nous baignons dans le TOUT et c’est la raison pour laquelle nous récoltons ce que nous semons! Lorsque nous plaçons un caméléon sur une couleur celle-ci le déteint automatiquement! c’est pour cela que nous vibrons dans une loi de causalité!…lorsqu’on étudie l’Univers avec sa Conscience cosmique et Universelle on comprend mieux, Jésus n’a-t-il pas dit: si vous ne croyez pas les choses d’en bas,…vous ne pouvez pas croire les choses d’en haut! mais aussi trouvez le royaume de mon père et le reste vous sera donné de surcroît! ses paraboles étaient des états de conscience…il n’a jamais écrit le notre Père,…il disait: Je suis la Conscience cosmique, je suis le christ, je suis le fils du Père éternel,…Père que ta volonté sois faite!…

  26. C’est beau d’avoir une telle verve et de telles certitudes sur un type dont on n’a pas ou peu de témoignes historiques…

    C’est bien en tout cas, tu as déjà des réponses à tout. Tu peux dormir tranquille.

  27. Wow… c’est fou ce que ce Jésus alimente encore comme débats aujourd’hui!
    Pour ma part, ce personnage est une légende…comme celle de l’Atlantide par exemple.
    J’imagine qu’il a bien du exister un mec qui à mis le foutoir dans un pouvoir installé et castrateur… à moins qu’il ne soit que la personnalisation d’une rébellion groupée!
    Je ne suis pas historienne… juste curieuse! Mais il me semble que cette histoire de messie, de fils de Dieu, de prophète ou d’homme exceptionnel venu changer le mode de pensée se retrouve dans la plupart des religions. Peut-être s’agit-il d’un seul évènement qui ai assez marqué son époque pour être raconté dans toutes les civilisations… chacune ayant sa version.
    J’aime à penser que c’était effectivement quelqu’un de formidable, libre de toutes idées reçue, créant sa propre pensée positive et amoureuse.
    Je vais à mon tour rappeler à la personne qui s’appuie sur la bible comme sur une vérité indiscutable qu’il ne s’agit que d’un livre écrit par des hommes… sans doute détient-il quelques phrases de sens mais, bon dieu (si je puis m’exprimer ainsi), rendez-vous à l’évidence que la vérité est une vue de l’esprit de chacun.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :