Scouts que coute.

Mes chères amies, je n’ai pas l’habitude de faire des scandales mais ces derniers jours sont à marquer du sceau de l’infamie. La déception et le chagrin me nouent encore la gorge, mais Dieu merci, je peux encore écrire. Ce weekend était célébré à Clermont-Ferrant le centenaire du scoutisme et ces ingrats ne m’ont même pas inviter. Moi, leur défenseur, leur plus grand admirateur, je dirais même « un ami qui leur veut du bien. » Enfant déjà, je les gratifiai des pétards en pleine nuit dans les bois pour éloigner les animaux qui risquaient de piétiner leur campement. J’ai arraché leurs poteaux de rugby en bondissant dans les herbes comme un guépard, dans le but altruiste de leur éviter des échardes. J’ai même partagé avec eux ma passion pour la géologie en leur envoyant dans la gueule mes plus précieux échantillons. Et ils ne m’ont même pas invité… Ils ont du se dire que j’étais occupé dans la caravane du tour de France où j’ai pris la succession d’Yvette Hörner avec succès bien que Richard Virenque et son phrasé candeloresque me volent un peu la vedette.

Mais revenons-en à notre anniversaire. Vous allez vous demander : « Pourquoi célébrer le centenaire du scoutisme à Clermont-Ferrant plutôt qu’à Paris, Caracassonne ou Nairobi ? » Et bien, comme toujours, nous devons cet honneur à l’histoire prestigieuse de l’Auvergne. Pendant la deuxième guerre mondiale, la riante cité de Vichy devient capitale de la France, donnant enfin à l’Auvergne la place qu’elle mérite (hélas pour une courte durée…) Paris est légitimement rétrogradée au rang de grosse ville de garnison tenue par les bougnats et les Allemands. Ce sont des années sombres, « les bolchéviques, le parlementarisme, la paresse, la liberté d’expression et la libéralisation des moeurs ont conduit la France à sa perte. » Pour le Maréchal, c’est clair, la France a besoin de valeurs : Réapprendre l’amour de la famille, de la patrie et surtout du travail : « travailler plus pour gagner plus ». En septembre 1941 la charte de la fédération est signée au château de l’Oradou à Clermont-Ferrand par tous les représentants du scoutisme français. À la lecture de ce texte, on comprend rapidement l’importance du scoutisme dans le redressement de la France puisqu’il « vise avant tout le perfectionnement corporel et spirituel de ses membres, au service du prochain et de la Patrie. Le scoutisme est une Ecole de Civisme qui veut former des citoyens actifs, joyeux et utiles. » C’est là toute la beauté du scoutisme, il forme des citoyens joyeux et utiles, alors que l’école d’aujourd’hui forme des élèves qui font la gueule et ne servent à rien. Et je sais de quoi je parle, j’en ai plein mes classes des zozos qui sont sont incapable de monter un piège à sangliers ou neutraliser une estafette hollandaise avec un couteau. Et surtout, nos élèves n’ont plus aucun honneur et vivent comme des gueux ou des vers de terres, alors que le scoutisme permet de « vivre un idéal de franchise, de service et de pureté conforme aux traditions de la Chevalerie française. » De même, quand nos misérables disciples recherchent comment passer le temps avec leurs têtes de faux j’tons, les scouts « recherchent, pour leur part, le Vrai, le Juste et le Bien dans la sincérité de leur cœur.« 

Ah ! Quel symbole représente l’épopée du scoutisme pour l’humanité… D’illustres personnages historiques sont passés par les scouts : Jacques Chirac, Jean-Pierre Foucault, Charles Pasqua, Guillaume Gueguen, Bruno Masure, Audrey Tautou, Francis Lalanne et bien d’autres encore. Dans le Monde, le scoutisme compte environ 38 millions de membres dont seulement 66000 en France… Ce chiffre parait certes ridicule à côté des 1.8 million de Scouts philippins ou même des 92000 Scouts ougandais. Mais ne dramatisons rien chères amies, car ce chiffre ne tient apparemment pas compte des scouts intégristes, qui représentent les bataillons les plus amusants et croquignolesques de la nouvelle chevalerie. C’est dans ces groupes que l’on pratique au choix, le culte de la virilité, le paganisme aryen ou le catholicisme fondamentaliste. Ah ! Que n’ai-je été inscrit chez les scouts… Ils auraient vu mes talents, eux. Ils m’auraient sans doute attribué le titre de « sentinelle dépeceur » ou « grand loup des steppes sibériennes » (un grade attribué aux louveteaux qui se sont montrés particulièrement méchants).

Au lieu de ça, je suis ignoré, voire rejeté et méprisé à la fois par les scouts et la mairie socialiste de Clermont-Ferrand. Le maire a organisé une grande célébration en souvenir de la charte de l’Oradou et n’a même pas convié les grands médias régionaux… (Je ne parle pas de la Montagne, dont le rayonnement culturel est digne du chasseur français depuis la mort d’Alexandre Vialatte en 1971.)

Publicités

~ par L'éphémère du crépuscule sur lundi 16 juillet 2007.

19 Réponses to “Scouts que coute.”

  1. Pas de commentaires non plus, j’ai pas lu!

  2. J’ai lu… Accablant en effet! C’est pas comme cela que l’on va réhabiliter le droit de cuissage ! Pauvre France.

  3. Argh !
    mais un bon scout est un scout mort !
    je passe mon temps a tenter de les ecraser sur le bord des routes, alors de là à m’associer à cette sous secte
    re-argh !
    ce « post » sent la diffamation,me faire ça à moi un pur athée circonsci… ça se paiera à la rentrée !

  4. Tu n’est pas un ancien Louveteau ??
    C’est un malentendu… je croyais que tous les Alsaciens passaient chez les Scouts… Autant pour moi, je vais remplacer ton nom par Guillaume. Lui, il est Breton et je suis à peu près sûr que tous les Bretons vont chez les Scouts !

  5. oui, traîte moi encore ‘spèce de bec à foin…

    En ce qui concerne les scouts bretons (pléonasme) : là-bas, c’est obligatoire au même titre que le baptême et les cours de biniou

  6. Merci,
    ça fait plaisir de voir quelqu’un qui a tout compris….
    Moi je préfère mes 150 kilos que j’ai attrappé devant ma télé à bouffer des sucreries, puis les tournantes qu’on fait dans les caves, ou quand je zone dans la rue, sans uniforme, plutôt que de faire de l’exercice dans la nature, et apprendre à vivre en société pour le meilleur comme pour le pire. Au moins je prie pas, et il y a pas d’ordre, parceque l’ordre ça pue, parceque avec l’ordre eh bien tu peux pas faire ce que tu veux, puis ça fait trop penser aux nazis et tout et tout, et en plus on peut pas se servir sans payer et tout.
    Vous reflechissez avant de parler?

  7. Je réfléchis rarement avant de parler. Par contre, je réfléchis avant d’écrire. 😉

    Dois-je lire dans votre réponse la définition du non-scout ?
    « Celui qui n’adhère pas au scoutisme se livre à des tournantes dans les caves, fauche dans les magasins et le reste du temps se vautre dans des canapés en mangeant des chips »… Alternant le stupre, la gourmandise, l’envie, la paresse… Grand Dieu ! Quatre des sept pêchés capitaux. 😆 Je devrais me dépêcher d’aller faire le con dans la nature et me frapper le poitrail en priant les icônes pleines de superstition de mes arrières grand-mères.
    Votre resplendissante simplicité fait plaisir à voir. Le scoutisme ne serait pas pareil sans cette multitude de coeurs purs et d’esprits naïfs. 😉

  8. « plein mes classes »: dois-je en déduire que vous êtes enseignant et censé transmettre certaines valeurs de citoyenneté et de tolérance à vos élèves. Cette agressivité cynique, gratuite et infondée contre un mouvement de jeunesse semble pourtant incompatible avec une quelconque ouverture d’esprit. Contentez-vous donc tout au plus d’ignorer le scoutisme, s’il vous révulse à ce point, mais abstenez vous de tenir des propos à l’emporte-pièce. Vous parlez du centenaire fêté à Clermont, mais peut-être ignorez-vous qu’il a été célébré ainsi dans toutes les villes de France et 150 pays du globe? Vous parlez d’un « scoutisme de Vichy », mais vous ignorez sûrement que, par décret, le scoutisme a été interdit à partir de 1940 et n’a repris en France qu’en 1947?
    On a l’impression, en lisant votre ironie, que le scoutisme déconsidère l’école actuelle, mais cela est faux: les mouvements scouts officiels n’ont pas pour prétention de remplacer le cadre familial ou scolaire, mais d’être un troisième lieu de développement et d’émulation pour les jeunes.
    Vous semblez être comme beaucoup de personnes qui se cachent derrière l’ironie, le cynisme et les idées reçues pour dénigrer un mouvement que vous méconnaissez. Mais curieusement, le scoutisme ne vous a rien demandé (si ce n’est peut-être l’achat ponctuel d’un calendrier…), et il me semble bien démagogique, facile et gratuit d’aller dans le sens de la provocation et de la caricature.

  9. Nous avons en France un concept dénommé « liberté d’expression » qui m’autorise à plaisanter, caricaturer et tourner en dérision le scoutisme, que cela vous plaise ou non.
    Je ne me battrai pas pour vous empêcher de « former » ces gamins avec vos traditions baden powellienne, mais vous ne m’empêcherez pas de dire ce que j’en pense (avec ou sans ironie).

    Ce mouvement véhicule des idées réactionnaires ou très conservatrices dans son message, ses codes et ses uniformes, que vous le vouiliez ou non… Emmener les gamins faire du camping, des randonnées ou du tir à l’arc est une bonne chose, comme leur apprendre à vivre ensemble. Ce qui me dérange, c’est d’associer cela avec des uniformes caki clair et le catéchisme. À mon sens, c’est un embrigadement soft de la jeunesse, à peine moins malsain que les camps de jeunesses pro-Poutine en Russie. .

    Par ailleurs, la charte du scoutisme a été signée en 1941 au chateau de l’Oradou, relisez le texte. Il n’a donc pas été interdit en 1940. Un bon scoutisme réactionnaire tel que décrit dans ce texte rentrait totalement en accord avec l’idéologie du terroire de Pétain. Il aurait été idiot de l’interdire. J’admet bien volontiers que le scoutisme actuel, dans sa majorité ne reprend pas totalement cette idéologie, mais si tel est le cas, la grande célébration nationale n’aurait pas du se faire à Clermont-Ferrand dans le château de l’Oradou.

  10. Je vous suis parfaitement sur le concept de « liberté d’expression », qui vous permet en effet de plaisanter et tourner en dérision le scoutisme. Etant moi-même jeune enseignant dans le public, j’entends assez mes élèves invoquer ce droit. Caricaturer n’est cependant pas déformer la vérité: je répète et vous affirme que tous les mouvements de scoutisme furent interdits en zone occupée pendant la seconde guerre. Nombreux ont été les groupes qui entrèrent alors dans la Résistance; Vichy a essayé de les « récupérer », mais les mouvements ont alors signé la Charte de l’Oradou en septembre 1940 et non en 41, afin de rappeler justement quelles étaient leurs valeurs. Le gouvernement de Pétain créa alors des brigades de jeunesse à l’image des Jeunesses hitlériennes, qui n’ont jamais été considérées comme scoutes hors de la période de l’Etat français.
    D’autre part, je répète aussi que vous méconnaissez le scoutisme actuel; vos « uniformes kaki clair » n’existent pas dans le scoutisme agréé, notre tenue étant une chemise (jaune, bleue, rouge ou verte) et un foulard. Le « catéchisme » n’est pas non plus un principe du scoutisme (d’autant qu’il existe des scouts de toutes confessions): la dimension spirituelle du scoutisme se fait par des actions de solidarité ou des temps de partage, jamais par des « cours ».
    Je ne vois là nul embrigadement; le scoutisme est un mouvement ouvert à tous, mais je conçois qu’il ne plaise pas à tous. Je réfute votre qualificatif de « réactionnaires », et je pense que l’emploi que vous faites de l’adjectif « conservatrices » est très relatif. Aujourd’hui, il est de bon ton de refuser de placer le moindre aspect moraliste (je n’ai pas dit « moralisateur ») dans un projet éducatif. Le scoutisme, tourné vers l’avenir, est en constante mutation, son projet éducatif est déroulé sur plusieurs années de la vie d’un jeune, et non sur des activités ponctuelles; rien à voir avec « forger le caractère » ou « endurcir la jeunesse ». Les principes de citoyenneté, d’ouverture et … de liberté qui vous semblent chers, ils sont près de 30 millions dans le monde à vouloir les vivre.
    Voilà pourquoi ma liberté d’expression vous fait savoir que j’ai peine à voir le cynisme attaquer un tel mouvement…

  11. La ripouxblique des ricaneurs cyniques et abrutis, finira bien un jour.

  12. À Erig-Bernardin « le Brun » de Brasillach,
    Vous avez bien raison de réclamer la fin de la Ripouxblique. Je vous propose de la remplacer par une monarchie… non, un empire, c’est encore mieux !
    Que pensez-vous d’un « empire de mille ans » ? ça sonne bien, n’est-ce pas ? 😉

    Par ailleurs, vous me qualifiez à juste titre de cynique, mais au sens antique du terme.
    Comme Diogène, je parcoure l’Agora avec une volaille déplumée que je jette aux pieds des admirateurs béats des vieilles superstitions.

    Cordialement.

  13. cynique, au sens « antique » du terme, c’est se conduire comme un chien… Merci de cette sincérité.

  14. L’image du chien comme modèle philosophique est revendiquée par Diogène. Le philosophe est un chien errant qui aboie contre celui qui n’aime pas ; un chien sans maître qui vit sa vie sans se préoccuper du jugement des passants.

  15. définition du scout :
    Petit gars habillé en niaiseux qui suit un grand niaiseux habillé en p’tit gars.

    désoler j’ai pas pu résister a la placer c’elle là ^^mdr^^

    bon j’ai pas tout lu pasque sinon j’vai rentrer dans le débat et sa va me prendre un temps fou ^^

    aller a+ les joyeux lurons ^^

    P.S. historique : « je répète et vous affirme que tous les mouvements de scoutisme furent interdits en zone occupée pendant la seconde guerre » … heuuu vichy il me semble que c’était pas en zone occupé nan ? j’me trompe? ^^

  16. nous on est scout et fiere de letre na!!!!

  17. Voilà une diatribe qui me cloue le bec ! 😆

  18. 😆

    J’avoue trouver votre ironie de bon goût ! J’ai même souri quelques fois en lisant votre texte !

    Rions de tout! Surtout de nous-même!

  19. Merci. 🙂 Tous les scouts ne sont pas des mauvais bougres… Moi même, j’en ai parmi mes gens. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :