Nos cousins les Vosgiens.

  Parmi toutes les espèces de la création, les Vosgiens sont parmi les plus sympathiques et les plus exotiques.

  Je n’ai jamais eu l’occasion de les observer dans leur milieu naturel, mais à plusieurs reprises, j’ai pu rencontrer des spécimens dans des zoos tourangeaux. Ma dernière rencontre avec un Vosgien remonte au week-end dernier (samedi et dimanche… je traduis pour les Québécois, de plus en plus nombreux à me lire… Bon d’accord, pour les deux Québécois tombés par hasard sur ce site…) Je m’étais rendu en char en pays d’Azay, afin de profiter d’un buffet, dressé à l’occasion d’une quelconque fête de famille. Je traînais avec nonchalance entre les tables, occupé à remplir un sac avec du rosbif pour mes élèves quand je l’aperçus.

Vosgien en plein repas.

  Il était en train de manger de la viande rouge avec les doigts. Un morceau de tripe ou de rognon lui pendait au menton. Quand il me vit, il fit un grand sourire et relâcha un morceau de viande mâchouillé sur la nappe. «Chalut !» Me fit-il, puis il lâcha une poignée d’onomatopées. Cette rencontre fut brève, mais elle me donna envie d’en savoir plus sur les Vosgiens. J’ai donc consulté l’encyclopédie Conservapedia sur Internet, qui est sans aucun doute la grande référence des encyclopédies, et là, j’ai appris de nombreuses choses : Tout d’abord « les Vosgiens aurait été créés par Dieu le sixième jour de la création, juste avant les ornithorynques. (Genèse, chapitre II, verset 30) » Ils sont mentionnés encore à plusieurs reprises dans l’ancien testament, en particulier « dans le Pentateuque, Exode, chapitre X, verset 14, l’invasion des Vosges par les Vosgiens est comparée à l’arrivée des sauterelles, métaphore reprise par les prophètes Nahum et Joël. » J’ai traduit moi-même ces informations depuis le texan. Pour en savoir plus, je vous incite à consulter directement Conservapedia, qui recèle un grand potentiel… Sinon, je vous encourage à visiter les Vosges, ses sentiers de randonnées, Épinal ou Saint-Dié et son festival de géographie.

Publicités

~ par L'éphémère du crépuscule sur mardi 29 mai 2007.

6 Réponses to “Nos cousins les Vosgiens.”

  1. C’est une honte, une calomnie, à notre race superieure ! Et si clermont était moins moche vous mériteriez une guerre preventive !

  2. Mouais, un Vosgien qui connait Clermont… Je suis prêt à parier qu’il a grandi dans les environs d’Issoire… 😉

  3. Je m’insurge, je connais Clermont, ville noire à la tour noire qui reflète là le coeur des Auvergnats, noir comme du charbon. Ce sont des enfants du mal, de la “sombritude”….

  4. Je ne connais pas les Vosges mais je suis d’accord avec les Vosgiens qui sont plus nombreux ici dans les commentaires: Clermont est une ville noire avec des tours noires et un seigneur noir !

  5. Le seigneur noir a quitté Clermont depuis bien longtemps… Maintenant, il ne reste que des Mickeys jaunes 😀

  6. Il nous reste bien seigneur VGE !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :